feed

Actualité médicale-Information-Prévention


Feed XML







Manger cinq fruits et légumes par jour reste conseillé malgré que cela aurait peu d'impact sur la fréquence du cancer

Une étude des liens entre l'alimentation et les maladies montre que manger plus de fruits et légumes n'a qu'un effet modeste sur la protection contre le cancer. L'étude qui a suivi 500.000 volontaires Européens a apporté des résultats qui minimisent les hauts espoirs de diminution du taux de cancers que la prise alimentaire de cinq fruits ou légumes par jour avait pu faire espérer.

L'équipe internationale de chercheurs estime qu'il y a diminution de 2,5 % du taux des cancers par l'augmentation de la prise alimentaire de fruits et légumes. Cependant les experts réaffirment que cette consommation reste un bon gage de bonne santé.

En 1990 l'organisation mondiale de la santé a recommandé ? tout un chacun de consommer au moins cinq portions de fruits et légumes par jour pour prévenir le cancer et d'autres maladies chroniques.

Cet avis a été le point central de campagnes de santé publique dans beaucoup de pays développés notamment au Royaume-Uni depuis 2003 et aux Etats-Unis depuis près de deux décades. Cependant les chercheurs n'ont pas trouvé le bénéfice escompté de moins de 50 % de cancers par la consommation de fruits et légumes.

L'étude, conduite par les chercheurs de l'Ecole de Médecine du mont Sina? ? New York, a analysé des personnes provenant de 10 pays européens et a pris en compte les styles de vie comme la cigarette ou l'exercice lorsque les chercheurs ont rédigé ses conclusions.

En publiant cette étude dans le journal de l'institut national du cancer, les auteurs disent ne pouvoir exclure que la petite réduction du taux de cancers ne soit liée au fait que ces volontaires aient eu un style de vie plus sain. Dans un éditorial d'accompagnement, le professeur Walter Willet de l'université de Harvard confirme que les conclusions de la recherche sont similaires aux conclusions d'autres études et que l'association de l'apport fruits et légume avec le risque de cancer est au mieux faible. Cependant souligne-t-il certaines substances contenues dans des fruits et légumes pourraient avoir un effet protecteur. Des éléments de preuve suggèrent que le lycopène de la tomate par exemple peut réduire le risque de cancer de la prostate tandis que les produits contenus dans les brocolis pourraient être protecteurs du cancer du colon. Les données indiquent également que les fruits et légumes peuvent offrir une protection contre les maladies cardio-vasculaires, bien que ceci reste ? prouver de manière certaine.

Tandis que les liens entre alimentation et cancer restent flous, l'obésité est désormais considérée comme un facteur de risques établi. Fruits et légumes pourraient donc être bénéfiques en prenant la place d'autres calories. Selon l'institut mondial de recherche sur le cancer, un risque réduit de 2,5 % ne devrait pas être négligé.


Publié le 08-04-2010

Fichier(s) complémentaire(s) ou connexe(s)

Etude comparative concernant neuf facteurs de risques de cancers Lire






Si vous souhaitez faire une recherche complémentaire, copiez-collez un ou plusieurs ( recherche plus restreinte ) des mots ci-dessous dans google search ci-dessous

Voici les Mots clefs de cet article :
fruits et légumes , cancers

Google
 
Version pour Impression
[Zoom]

13-03-2012 - Augmentation du nombre d'enfants souffrant du trouble du déficit de l'attention et d'hyperactivité Lire

21-03-2012 - Système immunitaire de souris reconstitué à l'aide de cellules souches de personnes adultes Lire

29-03-2012 - Un type d'alimentation pourrait être responsable du faible nombre de spermatozoïdes Lire

17-04-2012 - Un moyen interne de réparer le cartilage Lire

30-04-2012 - Une molécule traite le comportement autistique chez la souris Lire

03-05-2012 - Pourquoi l'organisme réagit-il différemment, selon les individus, à un régime riche en graisse ? Lire

15-05-2012 - Les femmes âgées souffrant d'arythmie cardiaque sont plus à risque de subir un AVC Lire

30-05-2012 - Je mange parce que je suis déprimé et je suis déprimé parce que je mange Lire

06-06-2012 - Une procédure restaure le mouvement des pattes de rats paralysés Lire

18-06-2012 - Oestrogènes et risques cardiovasculaires chez les femmes ménopausées Lire

Plus de brèves







© JMD