feed

Actualité médicale-Information-Prévention


Feed XML Feed XML






Rôle de la vitamine D et du calcium dans le diabète de type 2 et autres maladies

Selon le Dr Anastassios G. Pittas, et collaborateurs de la division endocrinologie, diabète et métabolisme au centre Tufts-New England Medical ? Boston, Massachusetts et de l'école de santé publique de Harvard, la vitamine D pourrait jouer un rôle dans le développement du diabète de type 2.

Les résultats de l'étude de la base de données médicales MEDLINE conduite jusqu'? janvier 2007, ont montré une association relativement constante entre des taux faibles de vitamine D et de calcium avec la prévalence du diabète de type 2 ou du syndrome métabolique.

Les tests conduits avec une supplémentation en vitamine D et en calcium suggèrent que la vitamine D combinée avec la supplémentation en calcium pourrait avoir un rôle dans la prévention du diabète de type 2, mais cependant seulement dans les populations ? haut risque. Pour les auteurs l'insuffisance en vitamine D et en calcium peut négativement influencer la glycémie tandis qu'une supplémentation combinée avec les deux éléments peut être salutaire dans le métabolisme du glucose.

Par ailleurs un groupe de médecins de l'université de Californie considérant que la vitamine D est un acteur clé dans la santé globale de plusieurs organes recommande une prise plus importante de vitamine D qu'habituellement conseillée.

L'étude du Dr Anthony Norman, professeur émérite de biochimie et de sciences biomédicales ? l'université de Californie, publiée dans l'American Journal of Clinical Nutrition , identifie la vitamine D comme étant une contribution potentiellement importante pour la santé du système immunitaire, de la sécrétion et de la régulation de l'insuline par le pancréas, pour la régulation du coeur et de la tension artérielle, pour la force musculaire et l'activité cérébrale. De plus les quantités adéquates de vitamine D pourraient être bénéfiques pour réduire le risque de cancers.

Le professeur Norman a listé 36 tissus de l'organisme répondant biologiquement ? la vitamine D. La liste inclut la moelle osseuse, le sein, le colon, l'intestin, le rein, le poumon, la prostate, la rétine, la peau, l'estomac et l'utérus.

La déficience en vitamine D est déj? associée avec une diminution de la force musculaire, d'un risque élevé de chutes, d'un risque plus important pour les cancers de la prostate, colo-rectal, du sein et d'autres cancers majeurs.

Cet auteur ainsi que d'autres chercheurs pensent que la vitamine D serait liée de manière forte ? diverses maladies et que sa sphère biologique d'influence est beaucoup plus large qu'initialement pensée. Dès lors les guides nutritionnels pour la vitamine D devraient être réévalués pour déterminer la quantité adéquate nécessaire ? l'organisme.

Habituellement la prise de journalière recommandée en vitamine D est de 200 unités internationales chez les personnes de moins de 50 ans. La prise journalière est de 400 unités internationales pour les personnes de 51 ? 70 ans et de 600 pour les personnes de plus de 70 ans. La recommandation du professeur Norman pour tous les adultes est une prise moyenne d'au moins 2.000 unités internationales. Tandis que la déficience en vitamine D a un impact négatif sur la santé, l'ingestion de doses extrêmement élevées de vitamine D pourrait causer de l'hypercalcémie, une condition dans laquelle le calcium sanguin est au-del? des normes. Pour l'auteur la dose la plus élevée sans risque de vitamine D se situe ? 10.000 unités internationales.

L'auteur en outre recommande plus que jamais d'augmenter les recherches concernant la vitamine D avec l'aide des gouvernements et des compagnies pharmaceutiques pour relever le défi de la préservation ou l'amélioration de la santé de tout le monde sur la planète.

article source



Publié le 21-11-2008







Si vous souhaitez faire une recherche complémentaire, copiez-collez un ou plusieurs ( recherche plus restreinte ) des mots ci-dessous dans google search ci-dessous

Voici les Mots clefs de cet article :
vitamine D , diabète

Google
 









Version pour Impression
[Zoom>

30-01-2012 - Premiers résultats de l'utilisation de cellules souches rétiniennes Lire

03-02-2012 - Percée majeure en génétique : cancer du cerveau chez l'enfant Lire

15-02-2012 - De nouveaux résultats soulignent l'importance des gènes synaptiques dans l'autisme Lire

20-02-2012 - Une micropuce implantable délivre un médicament à des femmes atteintes d'ostéoporose Lire

28-02-2012 - Microbes dans le liquide amniotique Lire

13-03-2012 - Augmentation du nombre d'enfants souffrant du trouble du déficit de l'attention et d'hyperactivité Lire

21-03-2012 - Système immunitaire de souris reconstitué à l'aide de cellules souches de personnes adultes Lire

29-03-2012 - Un type d'alimentation pourrait être responsable du faible nombre de spermatozoïdes Lire

17-04-2012 - Un moyen interne de réparer le cartilage Lire

30-04-2012 - Une molécule traite le comportement autistique chez la souris Lire

03-05-2012 - Pourquoi l'organisme réagit-il différemment, selon les individus, à un régime riche en graisse ? Lire

15-05-2012 - Les femmes âgées souffrant d'arythmie cardiaque sont plus à risque de subir un AVC Lire

30-05-2012 - Je mange parce que je suis déprimé et je suis déprimé parce que je mange Lire

06-06-2012 - Une procédure restaure le mouvement des pattes de rats paralysés Lire

18-06-2012 - Oestrogènes et risques cardiovasculaires chez les femmes ménopausées Lire

Plus de brèves




Informations Tags

© JMD