feed

Actualité médicale-Information-Prévention


Feed XML Feed XML






Un antidiabétique pourrait - révolutionner - les traitements anticancéreux

Des chercheurs de l'Université McGill et de l'Université de Pennsylvanie ont découvert qu'un antidiabétique largement utilisé peut stimuler le système immunitaire et potentialiser l'effet des vaccins et traitements anticancéreux. Les résultats de leur étude seront publiés dans le numéro de Nature du 3 juin 2009.

Cette découverte est signée du Dr Russell Jones, professeur adjoint au Centre Goodman de recherche sur le cancer et au Département de physiologie de la Faculté de médecine de McGill, ainsi que de Yongwon Choi, Ph.D., professeur de pathologie et de médecine biologique et de la chercheure postdoctorale Erika Pearce, Ph.D., de l'Université de Pennsylvanie. Cette équipe de chercheurs a en effet découvert que la metformine, un antidiabétique très largement prescrit, augmente l'efficacité des lymphocytes T du système immunitaire et par voie de conséquence, l'efficacité des vaccins antiviraux et anticancéreux.

Les globules blancs du système immunitaire connus sous le nom de lymphocytes T se souviennent des pathogènes mis en cause lors d'infections ou de vaccinations antérieures, ce qui leur permet d'assurer une réponse plus rapide et plus efficace en cas de réinfection. Cette - mémoire immunologique - fait l'objet de recherches intensives depuis plusieurs années mais jusqu'? présent, les mécanismes cellulaires qui la sous-tendent n'avaient pas été complètement élucidés. Aujourd'hui, les chercheurs affirment qu'ils peuvent utiliser les traitements antidiabétiques pour manipuler la réponse des lymphocytes T et accro?tre la réponse du système immunitaire aux infections et au cancer.

- Plusieurs des gènes qui interviennent dans la régulation du diabète jouent aussi un rôle dans la progression du cancer -, explique le docteur Jones. - Un grand nombre de données laisse par ailleurs penser que les diabétiques sont davantage sujets ? certaines formes de cancer. Néanmoins, notre étude est la première ? suggérer qu'en ciblant les mêmes voies métaboliques jouant un rôle dans le diabète, on peut altérer positivement la capacité de réponse du système immunitaire -.

- Nous avons découvert par hasard que la manière dont les lymphocytes T métabolisent ou br?lent les acides gras après le pic infectieux est essentiel dans l'établissement de la mémoire immunologique -, ajoute Erika Pearce. - Nous avons utilisé la metformine, qui agit sur le métabolisme des acides gras, pour renforcer ce processus et avons démontré de manière expérimentale chez la souris que la metformine renforce la mémoire des lymphocytes T, tout en conférant l'immunité protectrice d'un vaccin anticancéreux expérimental -.

Il est rare que le cancer et le diabète soient évoqués sur un même plan. Pourtant, de récentes études ont mis au jour des points communs entre ces deux maladies, notamment en ce qui concerne le contrôle des voies métaboliques (ou réactions chimiques fondamentales au niveau des cellules).

Ces données récentes laissent en effet penser qu'il existe un nouveau lien commun entre le dérèglement des voies métaboliques dans le cancer et le diabète et leur rôle dans la fonction immunitaire. Ces résultats suggèrent que des traitements antidiabétiques courants qui agissent sur le métabolisme cellulaire pourraient renforcer la mémoire des lymphocytes T et stimuler le système immunitaire. Cela pourrait se traduire par de nouvelles stratégies en matière de vaccination et de traitement anticancéreux.

- Ces résultats sont totalement inattendus, mais ils pourraient revêtir une grande importance et révolutionner les stratégies actuelles concernant les vaccins thérapeutiques et prophylactiques -, souligne Yongwon Choi.

article source



Publié le 04-06-2009

Fichier(s) complémentaire(s) ou connexe(s)

Une nouvelle approche pour le traitement des maladies auto-immunes Lire

Cellules graisseuses et cancer du sein : un mélange à risque Lire

Découverte d'un moyen potentiel de protection contre le cancer du poumon Lire

Je mange parce que je suis déprimé et je suis déprimé parce que je mange Lire

Le stress professionnel, un danger croissant pour la santé Lire








Si vous souhaitez faire une recherche complémentaire, copiez-collez un ou plusieurs ( recherche plus restreinte ) des mots ci-dessous dans google search ci-dessous

Voici les Mots clefs de cet article :
diabète , cancer

Google
 









Version pour Impression
[Zoom>

30-01-2012 - Premiers résultats de l'utilisation de cellules souches rétiniennes Lire

03-02-2012 - Percée majeure en génétique : cancer du cerveau chez l'enfant Lire

15-02-2012 - De nouveaux résultats soulignent l'importance des gènes synaptiques dans l'autisme Lire

20-02-2012 - Une micropuce implantable délivre un médicament à des femmes atteintes d'ostéoporose Lire

28-02-2012 - Microbes dans le liquide amniotique Lire

13-03-2012 - Augmentation du nombre d'enfants souffrant du trouble du déficit de l'attention et d'hyperactivité Lire

21-03-2012 - Système immunitaire de souris reconstitué à l'aide de cellules souches de personnes adultes Lire

29-03-2012 - Un type d'alimentation pourrait être responsable du faible nombre de spermatozoïdes Lire

17-04-2012 - Un moyen interne de réparer le cartilage Lire

30-04-2012 - Une molécule traite le comportement autistique chez la souris Lire

03-05-2012 - Pourquoi l'organisme réagit-il différemment, selon les individus, à un régime riche en graisse ? Lire

15-05-2012 - Les femmes âgées souffrant d'arythmie cardiaque sont plus à risque de subir un AVC Lire

30-05-2012 - Je mange parce que je suis déprimé et je suis déprimé parce que je mange Lire

06-06-2012 - Une procédure restaure le mouvement des pattes de rats paralysés Lire

18-06-2012 - Oestrogènes et risques cardiovasculaires chez les femmes ménopausées Lire

Plus de brèves




Informations Tags

© JMD