feed

Actualité médicale-Information-Prévention


Feed XML Feed XML






L'hormone DHEA : une solution ? l'obstruction des artères

Une étude menée par le Dr Sébastien Bonnet, professeur ? la Faculté de médecine de l'Université Laval, révèle que la DHEA, une hormone réputée pour ses propriétés antivieillissement, pourrait bien devenir le médicament de choix pour traiter l'obstruction des artères. Ces résultats de recherche publiés cette semaine dans la revue scientifique Circulation, indiquent que la DHEA favorise l'élimination sélective des cellules responsables de ces obstructions, sans affecter les cellules saines.

L'obstruction des vaisseaux sanguins survient ? la suite d'une lésion ou d'une inflammation qui provoque la multiplication anarchique des cellules musculaires lisses que renferme leur paroi. Ces cellules ne répondent plus aux signaux de régulation et elles se multiplient comme des cellules cancéreuses, explique le professeur Bonnet. L'intervention chirurgicale pratiquée pour débloquer les artères, l'angioplastie - une dilatation effectuée ? l'aide d'un ballon, suivie par la pose d'un tuteur vasculaire (stent) -, ne constitue pas une panacée. Dans les mois qui suivent la chirurgie, il y a récidive de l'obstruction chez 25 ? 50 % des patients. L'intervention cause de petites lésions qui redéclenchent le mécanisme responsable de l'obstruction, explique le chercheur.

A l'aide de cellules provenant de vaisseaux sanguins humains, le professeur Bonnet et ses collaborateurs ont démontré que la DHEA inhibe la multiplication et favorise la mort (apoptose) des cellules musculaires des vaisseaux malades, sans altérer les vaisseaux sains. Les chercheurs ont observé les mêmes effets in vivo chez des animaux de laboratoire ? qui cette hormone a été administrée par voie orale pendant une semaine. La DHEA parvenait ? bloquer le mécanisme conduisant ? l'obstruction et même ? dégager les artères obstruées.

La DHEA est une hormone stéro?dienne présente naturellement dans le corps humain, mais dont l'abondance décro?t avec l'?ge. La DHEA ne co?te pas cher, elle n'est pas toxique et elle agit de fa?on sélective sur les cellules qui causent le problème. Ces caractéristiques en font un produit idéal pour prévenir ou pour traiter certaines maladies vasculaires obstructives, résume le professeur Bonnet. Une étude clinique sur 12 sujets est présentement en cours et les résultats préliminaires sont très encourageants, ajoute-t-il.

article source



Publié le 22-09-2009

Fichier(s) complémentaire(s) ou connexe(s)

Résultats comparés du traitement par la Simvastatine ou par la Metformine du syndrome des ovaires micro polykystiques Lire

L'efficacité de l'utilisation de la DHEA pour traiter le déclin cognitif est non démontrée Lire

Test sanguin pour Alzheimer Lire

Utilité de la prise de DHEA chez les femmes ?gées et de DHEA ou de testostérone chez l'homme ?gé Lire








Si vous souhaitez faire une recherche complémentaire, copiez-collez un ou plusieurs ( recherche plus restreinte ) des mots ci-dessous dans google search ci-dessous

Voici les Mots clefs de cet article :
DHEA ,

Google
 









Version pour Impression
[Zoom>

30-01-2012 - Premiers résultats de l'utilisation de cellules souches rétiniennes Lire

03-02-2012 - Percée majeure en génétique : cancer du cerveau chez l'enfant Lire

15-02-2012 - De nouveaux résultats soulignent l'importance des gènes synaptiques dans l'autisme Lire

20-02-2012 - Une micropuce implantable délivre un médicament à des femmes atteintes d'ostéoporose Lire

28-02-2012 - Microbes dans le liquide amniotique Lire

13-03-2012 - Augmentation du nombre d'enfants souffrant du trouble du déficit de l'attention et d'hyperactivité Lire

21-03-2012 - Système immunitaire de souris reconstitué à l'aide de cellules souches de personnes adultes Lire

29-03-2012 - Un type d'alimentation pourrait être responsable du faible nombre de spermatozoïdes Lire

17-04-2012 - Un moyen interne de réparer le cartilage Lire

30-04-2012 - Une molécule traite le comportement autistique chez la souris Lire

03-05-2012 - Pourquoi l'organisme réagit-il différemment, selon les individus, à un régime riche en graisse ? Lire

15-05-2012 - Les femmes âgées souffrant d'arythmie cardiaque sont plus à risque de subir un AVC Lire

30-05-2012 - Je mange parce que je suis déprimé et je suis déprimé parce que je mange Lire

06-06-2012 - Une procédure restaure le mouvement des pattes de rats paralysés Lire

18-06-2012 - Oestrogènes et risques cardiovasculaires chez les femmes ménopausées Lire

Plus de brèves




Informations Tags

© JMD