feed

Actualité médicale-Information-Prévention


Feed XML Feed XML






Hyperplasie bénigne de la prostate : Résultats du traitement au laser à l'holmium

De nouveaux travaux de recherche présentés lors de la réunion annuelle de l'American Urology Association (AUA) à Washington D.C. démontrent que la thérapie au laser à l'holmium constitue une option thérapeutique sûre et durable pour l'hyperplasie bénigne de la prostate (HBP) - un agrandissement bénin de la prostate qui touche la plupart des hommes d'age. L'étude, conduite par des chercheurs du Centre universitaire de santé McGill (CUSM), représente l'évaluation la plus exhaustive de cette technologique qui ait été réalisée jusqu'à présent et les chercheurs estiment que l'on pourrait désormais considérer qu'il s'agit de la nouvelle référence sans danger en matière de traitement de l'HBP, quelle que soit la taille de la prostate.

La taille de la prostate de l'homme augmente naturellement avec l'âge et celle-ci peut parfois devenir extrêmement grosse et alors comprimer l'urètre, ce qui engendre des problèmes de vessie et une difficulté à uriner. La majorité des interventions chirurgicales visent des prostates dont le poids varie entre 40 et 60 g. La thérapie de la prostate au laser à l'holmium ou énucléation de la prostate au laser à l'holmium (HoLEP) s'utilise, depuis 1998, au CUSM, comme alternative thérapeutique à la chirurgie. HoLEP est particulièrement efficace pour les patients qui ont une prostate volumineuse et qui présentent des facteurs de risques additionnels qui rendent l'avenue de la chirurgie ouverte plus difficile et complexe.

Le recours à la méthode traditionnelle de la résection transurétrale de la prostate (RTUP) - une intervention chirurgicale qui vise à retirer une partie de la prostate - pour le traitement des prostates de taille petite à moyenne demeure toujours la meilleure option thérapeutique pour la majorité des patients, souligne le Dr Mostafa Elhilali, titulaire de la chaire Stephen Jarislowsky en urologie de l'Université McGill, urologue au CUSM et chercheur principal de l'étude. Cependant, le plus grand défi des techniques à invasion minimale reste le taux élevé de récurrence et le besoin, au fil du temps, d'être opéré à nouveau.

L'étude, qui s'est penchée sur la durabilité des résultats obtenus grâce à la méthode de l'HoLEP sur près de 1000 patients sur plus de dix années, démontre que les taux de complication étaient très peu significatifs et que la nécessité d'intervenir à nouveau, même jusqu'à 10 ans plus tard, était inférieure à 1 %, comparé à 10 à 16 % dans le cas de la RTUP.

Les auteurs : Hazem M. Elmansy M.D., boursier de recherches postdoctorales, Université McGill; Ahmed Kotb M.D., Université du Caire, Egypte; Mostafa M. Elhilali M.D, Chaire Stephen Jarislowsky en urologie, Université McGill et urologue en chef, CUSM.

article source



Publié le 25-05-2011







Si vous souhaitez faire une recherche complémentaire, copiez-collez un ou plusieurs ( recherche plus restreinte ) des mots ci-dessous dans google search ci-dessous

Voici les Mots clefs de cet article :
Hyperplasie bénigne de la prostate ,

Google
 









Version pour Impression
[Zoom>

30-01-2012 - Premiers résultats de l'utilisation de cellules souches rétiniennes Lire

03-02-2012 - Percée majeure en génétique : cancer du cerveau chez l'enfant Lire

15-02-2012 - De nouveaux résultats soulignent l'importance des gènes synaptiques dans l'autisme Lire

20-02-2012 - Une micropuce implantable délivre un médicament à des femmes atteintes d'ostéoporose Lire

28-02-2012 - Microbes dans le liquide amniotique Lire

13-03-2012 - Augmentation du nombre d'enfants souffrant du trouble du déficit de l'attention et d'hyperactivité Lire

21-03-2012 - Système immunitaire de souris reconstitué à l'aide de cellules souches de personnes adultes Lire

29-03-2012 - Un type d'alimentation pourrait être responsable du faible nombre de spermatozoïdes Lire

17-04-2012 - Un moyen interne de réparer le cartilage Lire

30-04-2012 - Une molécule traite le comportement autistique chez la souris Lire

03-05-2012 - Pourquoi l'organisme réagit-il différemment, selon les individus, à un régime riche en graisse ? Lire

15-05-2012 - Les femmes âgées souffrant d'arythmie cardiaque sont plus à risque de subir un AVC Lire

30-05-2012 - Je mange parce que je suis déprimé et je suis déprimé parce que je mange Lire

06-06-2012 - Une procédure restaure le mouvement des pattes de rats paralysés Lire

18-06-2012 - Oestrogènes et risques cardiovasculaires chez les femmes ménopausées Lire

Plus de brèves




Informations Tags

© JMD