feed

Actualité médicale-Information-Prévention


Feed XML Feed XML






Le cancer de la prostate devient résistant à la thérapie hormonale en activant une voie de signalisation de survie

Les résultats de l'étude pourraient avoir des implications cliniques importantes pour le type de cancer de la prostate où le gène suppresseur de tumeur PTEN est inactivé, soit environ 40 à 50 pour cent des cancers primaires de la prostate et 70 à 90 pour cent des cancers qui deviennent résistants à la thérapie hormonale. Basé sur cette étude, ces cancers de la prostate pourraient être traités plus efficacement en utilisant, en plus de la thérapie de privation d'androgène (AR), une autre voie appelée la voie PI3K/AKT/mTOR, par la combinaison de médicaments, a indiqué l'auteur de l'étude, le Dr. Hong Wu, professeur de la pharmacologie moléculaire et médicale et chercheur au centre du Cancer Jonsson de l'Université de Californie (UCLA). L'étude est parue le 14 juin 2011 dans le journal médical Cancer Cell.

Selon le Dr Wu, le message le plus significatif de cette étude est que certains cancers de prostate peuvent résister à la thérapie de privation d'androgène en activant une voie alternative pour poursuivre leur croissance.

Selon le Dr David J. Mulholland, l'étude a des implications importantes pour les patients souffrant de cancer de la prostate dans sa phase tardive, qui devient souvent résistant à la thérapie hormonale. Les hommes qui meurent du cancer de la prostate sont ceux qui deviennent résistants à cette thérapie et où par conséquent la maladie peut métastasier vers d'autres endroits, le plus souvent les os. Dès lors, la combinaison de médicaments agissant sur les deux voies sera beaucoup plus efficace qu'en n'utilisant qu'une seule voie thérapeutique.

Il y a de nouvelles générations d'inhibiteurs de l'AR qui sont potentiellement plus efficaces que leurs prédécesseurs. Ils sont examinés actuellement dans les tests cliniques. Il y a également des médicaments à l'examen qui empêchent la voie PI3K, qui est généralement activée dans une série de cancers. Des tests cliniques combinant ces types de médicaments pour traiter les deux voies sont en cours à l'UCLA.

article source



Publié le 20-06-2011







Si vous souhaitez faire une recherche complémentaire, copiez-collez un ou plusieurs ( recherche plus restreinte ) des mots ci-dessous dans google search ci-dessous

Voici les Mots clefs de cet article :
cancer de la prostate ,

Google
 









Version pour Impression
[Zoom>

30-01-2012 - Premiers résultats de l'utilisation de cellules souches rétiniennes Lire

03-02-2012 - Percée majeure en génétique : cancer du cerveau chez l'enfant Lire

15-02-2012 - De nouveaux résultats soulignent l'importance des gènes synaptiques dans l'autisme Lire

20-02-2012 - Une micropuce implantable délivre un médicament à des femmes atteintes d'ostéoporose Lire

28-02-2012 - Microbes dans le liquide amniotique Lire

13-03-2012 - Augmentation du nombre d'enfants souffrant du trouble du déficit de l'attention et d'hyperactivité Lire

21-03-2012 - Système immunitaire de souris reconstitué à l'aide de cellules souches de personnes adultes Lire

29-03-2012 - Un type d'alimentation pourrait être responsable du faible nombre de spermatozoïdes Lire

17-04-2012 - Un moyen interne de réparer le cartilage Lire

30-04-2012 - Une molécule traite le comportement autistique chez la souris Lire

03-05-2012 - Pourquoi l'organisme réagit-il différemment, selon les individus, à un régime riche en graisse ? Lire

15-05-2012 - Les femmes âgées souffrant d'arythmie cardiaque sont plus à risque de subir un AVC Lire

30-05-2012 - Je mange parce que je suis déprimé et je suis déprimé parce que je mange Lire

06-06-2012 - Une procédure restaure le mouvement des pattes de rats paralysés Lire

18-06-2012 - Oestrogènes et risques cardiovasculaires chez les femmes ménopausées Lire

Plus de brèves




Informations Tags

© JMD