feed

Actualité médicale-Information-Prévention


Feed XML







La déficience en vitamine D pourrait ?tre plus fréquente chez les patients souffrant de maladie de Parkinson

Selon un rapport des Drs Marian L. Evatt, M.D et collègues, paru dans le journal médical Archives of Neurology d'octobre 2008, les patients souffrant de maladie de Parkinson seraient plus déficients en vitamine D que les personnes adultes du même âge ou que les patients souffrant de maladie d'Alzheimer.

La vitamine D est importante pour maintenir beaucoup de fonctions physiologiques et la déficience en vitamine D est associée avec l'augmentation du risque de maladies. Les patients ayant des maladies neurodégénératives chroniques sont plus fréquemment en insuffisance de vitamine D, en liaison soit avec leur âge avancé, l'obésité, la non exposition au soleil, le fait de résider dans les régions plus nordiques ou d'avoir une peau plus sombre.

Les auteurs de l'école de Médecine de l'université Emory à Atlanta, USA, ont comparé les niveaux de vitamine D de 100 patients souffrant de maladie de Parkinson au niveau de vitamine D de 97 patients souffrant de maladie d'Alzheimer et de 99 personnes en bonne santé; toutes étant assorties pour l'âge, le sexe, l'âge, le génotype et la localisation géographique de leur habitation.

Plus de patients souffrant de maladie de Parkinson avaint de manière significative (55 %) une insuffisance en vitamine D en comparaison avec les personnes du groupe de contrôle (38 %) ou les patients souffrant de la maladie d'Alzheimer (41 %).

La concentration moyenne en vitamine D dans le groupe souffrant de maladie de Parkinson fut de manière considérable plus faible que chez les malades souffrant de maladie d'Alzheimer ou que chez les personnes en bonne santé (31,9 ng versus 34,8 et 37 ng par millilitre respectivement).

Selon les auteurs, ces résultats soutiennent le besoin précédemment suggéré d'autres études pour évaluer la contribution d'une concentration faible en vitamine D à la maladie de Parkinson et de déterminer si la correction de l'insuffisance en vitamine D peut améliorer les symptômes de ces patients.

En conclusion l'incidence élevée d'insuffisance en vitamine D chez des patients souffrant de maladie de Parkinson accentue l'importance de vérifier par habitude le niveau de vitamine D en particulier chez les patients âgés puisque l'insuffisance est fortement corrélée avec une incidence plus élevée d'ostéoporose, de chutes, de fractures et a été associée à une incidence plus élevée de plusieurs formes de cancer et de désordres autoimmuns.


Publié le 14-10-2008

Fichier(s) complémentaire(s) ou connexe(s)

De faibles taux en vitamine D sont liés à la maladie de Parkinson Lire






Si vous souhaitez faire une recherche complémentaire, copiez-collez un ou plusieurs ( recherche plus restreinte ) des mots ci-dessous dans google search ci-dessous

Voici les Mots clefs de cet article :
vitamine D , Parkinson

Google
 
Version pour Impression
[Zoom]

13-03-2012 - Augmentation du nombre d'enfants souffrant du trouble du déficit de l'attention et d'hyperactivité Lire

21-03-2012 - Système immunitaire de souris reconstitué à l'aide de cellules souches de personnes adultes Lire

29-03-2012 - Un type d'alimentation pourrait être responsable du faible nombre de spermatozoïdes Lire

17-04-2012 - Un moyen interne de réparer le cartilage Lire

30-04-2012 - Une molécule traite le comportement autistique chez la souris Lire

03-05-2012 - Pourquoi l'organisme réagit-il différemment, selon les individus, à un régime riche en graisse ? Lire

15-05-2012 - Les femmes âgées souffrant d'arythmie cardiaque sont plus à risque de subir un AVC Lire

30-05-2012 - Je mange parce que je suis déprimé et je suis déprimé parce que je mange Lire

06-06-2012 - Une procédure restaure le mouvement des pattes de rats paralysés Lire

18-06-2012 - Oestrogènes et risques cardiovasculaires chez les femmes ménopausées Lire

Plus de brèves







© JMD