feed

Actualité médicale-Information-Prévention


Feed XML






Pourquoi les allergies augmentent-elles ?

Les allergies sont devenues fort répandues dans les pays développés : la rhinite allergique ou rhume des foins, l'eczéma, l'urticaire et l'asthme sont tous de plus en plus répandus. La raison ? La propreté excessive est à blâmer selon le Dr. Guy Delespesse, Professeur de médecine et directeur du laboratoire pour la recherche en allergie à la faculté de l'Université de Montréal.

Des allergies peuvent être provoquées par la pollution atmosphérique, les nourritures traitées, l'effort, l'utilisation de tabac, etc. On note aussi comme facteur favorisant les antécédents familiaux.

Selon le Dr. Guy Delespesse, il y a un rapport inverse entre le niveau de l'hygiène et l'incidence des allergies et des maladies autoimmunes. Pour lui, plus l'environnement d'un enfant est stérile, plus le risque est élevé de développer des allergies ou un problème immunitaire au cours de la vie.

En 1980, 10 pour cent de la population occidentale souffrait d'allergies. Aujourd'hui, c'est 30 pour cent. En 2010, un enfant sur 10 serait asthmatique et le taux de mortalité résultant de cette affection a augmenté de 28 pour cent entre 1980 et 1994. Les régions dans lesquelles les conditions sanitaires sont demeurées stables ont également maintenu un niveau constant d'allergies et de maladies inflammatoires.

Pour le Dr. Delespesse, Les allergies et d'autres maladies autoimmunes telles que le diabète de type 1 et la sclérose en plaques sont le résultat de l'agression de notre organisme par notre système immunitaire.

Pourquoi celà se produit-il ? Les bactéries présentes dans notre système digestif sont essentielles à la digestion et servent également à instruire notre système immunitaire. Ils lui enseignent comment réagir aux substances étrangères. Ceci est une clef dans le développement du système immunitaire d'un enfant.

Bien que l'hygiène réduise notre exposition aux bactéries nocives elle limite également notre exposition aux micro-organismes salutaires. En conséquence, la flore bactérienne de notre système digestif n'est pas aussi riche et diversifiée qu'elle l'était.

Le Dr. Delespesse recommande les probiotiques. Les probiotiques sont des micro-organismes vivants (bactéries ou levures), ajoutés comme compléments à certains produits alimentaires pour enrichir notre flore intestinale. Les probiotiques ont un impact salutaire sur la santé. Ils ont été utilisés pendant des décennies pour faire le yaourt. Les probiotiques exercent un effet prouvé pour traiter la diarrhée, et les études montrent de plus en plus des avantages semblables pour le système immunitaire et les allergies.

Les probiotiques consommés pendant la grossesse pourraient aider à réduire des allergies chez l'enfant. Ils ne sont pas un remède miracle, pourtant ils sont, un parmi beaucoup d'éléments, à même d'améliorer notre régime et notre santé.

Les trois souches de probiotiques sont : Lactobacillus gasseri, Bifidobacterium longum et Bifidobacterium bifidum. Ils se trouveraient aussi dans certains suppléments vitaminés comme l'omnibionta 3.


Publié le 15-04-2010





Si vous souhaitez faire une recherche complémentaire, copiez-collez un ou plusieurs ( recherche plus restreinte ) des mots ci-dessous dans google search ci-dessous

Voici les Mots clefs de cet article :
allergies , probiotiques

Google
 
Version pour Impression
[Zoom]

3---0-2012 - Augmentation du nombre d'enfants souffrant du trouble du déficit de l'attention et d'hyperactivité Lire

3---0-2012 - Système immunitaire de souris reconstitué à l'aide de cellules souches de personnes adultes Lire

3---0-2012 - Un type d'alimentation pourrait être responsable du faible nombre de spermatozoïdes Lire

4---0-2012 - Un moyen interne de réparer le cartilage Lire

4---0-2012 - Une molécule traite le comportement autistique chez la souris Lire

5---0-2012 - Pourquoi l'organisme réagit-il différemment, selon les individus, à un régime riche en graisse ? Lire

5---0-2012 - Les femmes âgées souffrant d'arythmie cardiaque sont plus à risque de subir un AVC Lire

5---0-2012 - Je mange parce que je suis déprimé et je suis déprimé parce que je mange Lire

6---0-2012 - Une procédure restaure le mouvement des pattes de rats paralysés Lire

6---0-2012 - Oestrogènes et risques cardiovasculaires chez les femmes ménopausées Lire

Plus de brèves






© JMD