feed

Actualité médicale-Information-Prévention


Feed XML






Dépression et fatigue restent des obstacles dans le traitement de la maladie de Parkinson

Selon une nouvelle étude du Dr Marios Politis et de ses collègues, augmenter le taux de dopamine dans le cerveau peut ne pas suffire à traiter des symptômes non moteurs comme la dépression et la fatigue chez les patients atteints de la maladie de Parkinson .

Dans leur étude, les auteurs ont effectué une imagerie cérébrale de trois patients de la maladie de Parkinson qui avaient reçu une greffe de cellules foetales riches en dopamine il y a 13 à 16 ans. Ces individus ont pu récupérer une grande partie de leur activité motrice et ont même pu se passer d'administration de L-DOPA pendant plusieurs années.

Pourtant, alors même que leurs symptômes moteurs diminuaient, ces patients ont encore été aux prises avec la dépression, la fatigue et d'autres symptômes non moteurs. Les chercheurs ont marqué les neurones à dopamine dans le cerveau des patients avec un traceur radioactif et utilisé une technique d'imagerie appelée tomographie par émission de positons pour montrer que le fonctionnement de ces neurones avait été restauré par la greffe de cellules foetales, permettant ainsi l'amélioration des capacités motrices des patients.

Un autre examen du cerveau utilisant un agent d'imagerie qui se lie aux neurones produisant la sérotonine a cependant révélé que ces neurones étaient moins nombreux que la normale dans des régions en rapport avec la régulation du sommeil, de l'éveil, de l'appétit, de l'humeur et de l'émotion. Ces résultats montrent que les thérapies de remplacement des neurones à dopamine doivent être associées à d'autres thérapies augmentant les taux de sérotonine pour que les patients soient vraiment débarrassés des symptômes de la maladie de Parkinson.

Article : Serotonin Neuron Loss and Nonmotor Symptoms Continue in Parkinson's Patients Treated with Dopamine Grafts par M. Politis, K. Wu, C. Loane, D.J.Brooks et P. Piccini de l'Imperial College London à Londres, Royaume-Uni ; N.P. Quinn de University College London à Londres, Royaume-Uni ; W.H. Oertel de l'Université Philipps à Marburg, Allemagne ; A. Bjorklund et O. Lindvall du Centre de neuroscience Wallenberg à Lund, Suède ; O. Lindvall du Lund Stem Cell Center à Lund, Suède.


Publié le 05-04-2012

Fichier(s) complémentaire(s) ou connexe(s)

Communication : ce qui arrive aux cellules nerveuses dans la maladie de Parkinson Lire

Nouvelle approche ? l'aide de la diététique pour combattre la maladie d'Alzheimer Lire

Un médicament anticholestérol employé couramment peut empêcher la progression de la maladie de Parkinson Lire

Appoint thérapeutique dans la maladie de Parkinson par l'implantation chirurgicale dans le cerveau d'électrodes stimulantes Lire

Succès d'un essai préclinique en thérapie génique dans la maladie de Parkinson Lire

Un important progrès technologique ouvre la porte ? un diagnostic précoce de la maladie d'Alzheimer Lire






Si vous souhaitez faire une recherche complémentaire, copiez-collez un ou plusieurs ( recherche plus restreinte ) des mots ci-dessous dans google search ci-dessous

Voici les Mots clefs de cet article :
traitement de la maladie de Parkinson ,

Google
 
Version pour Impression
[Zoom]

3---0-2012 - Augmentation du nombre d'enfants souffrant du trouble du déficit de l'attention et d'hyperactivité Lire

3---0-2012 - Système immunitaire de souris reconstitué à l'aide de cellules souches de personnes adultes Lire

3---0-2012 - Un type d'alimentation pourrait être responsable du faible nombre de spermatozoïdes Lire

4---0-2012 - Un moyen interne de réparer le cartilage Lire

4---0-2012 - Une molécule traite le comportement autistique chez la souris Lire

5---0-2012 - Pourquoi l'organisme réagit-il différemment, selon les individus, à un régime riche en graisse ? Lire

5---0-2012 - Les femmes âgées souffrant d'arythmie cardiaque sont plus à risque de subir un AVC Lire

5---0-2012 - Je mange parce que je suis déprimé et je suis déprimé parce que je mange Lire

6---0-2012 - Une procédure restaure le mouvement des pattes de rats paralysés Lire

6---0-2012 - Oestrogènes et risques cardiovasculaires chez les femmes ménopausées Lire

Plus de brèves






© JMD