Les douleurs dans les jambes devraient alerter les patients et les médecins

Les chercheurs de l'université d'Edmonton recommandent que les personnes de plus de 40 ans soient dépistées pour la maladie artérielle périphérique qui met les gens ? risque de complications médicales sérieuses incluant des maladies cardiaques, des accidents vasculaires cérébraux et de possibles amputations d'un membre.

La maladie artérielle périphérique contribue ? des milliers de décès chaque année mais on n'en conna?t ni l'incidence réelle ni le nombre de personnes affectées. Selon l'exposé du Dr. Ross Tsuyuki chercheur ? la fondation cardiologique et vasculaire cérébrale, présenté au congrès canadien de cardiologie 2009, la maladie artérielle périphérique est sous diagnostiquée et sous-traitée.

Cette affection est provoquée par un rétrécissement des artères qui amènent le sang aux jambes. La douleur que certains patients souffrant de cette affection ressentent dans le membre inférieur équivaut ? la douleur de l'angine de poitrine cardiaque. Les rétrécissements artériels dans les jambes se retrouvent habituellement de manière similaire au niveau du coeur et du cerveau. La maladie artérielle périphérique est pour le Dr. Tsuyuki un marqueur important des maladies cardiaques ou cérébrales. La maladie artérielle périphérique est, dit-il, aussi sérieuse que la maladie cardiaque et sa prévention et son traitement sont similaires.

Beaucoup de personnes n'ont pas ou n'ont que très peu de symptômes. Seule la moitié des gens porteurs de cette affection souffre de douleurs ? la marche. Une fois le diagnostic de maladie artérielle périphérique posé les médecins devrait également considérer la recherche de rétrécissements artériels cardiaques ou cérébraux. Le Dr. Tsuyuki et son équipe de l'université d'Alberta ont retrouvé une prévalence de 5 % de cette affection chez des volontaires recrutés de manière aléatoire.

Parmi ces personnes nouvellement diagnostiquées, 80 % ignoraient porter cette affection. Ceci est, pour les auteurs, un facteur important puisque la connaissance de la maladie permet de mettre en oeuvre un traitement qui ne se limite pas ? traiter les symptômes présents au niveau des jambes mais qui a pour but de prévenir les affections cardiaques et cérébrales.

Le dépistage de la maladie périphérique est simple puisqu'il ne nécessite que de comparer la tension artérielle dans les jambes ? celle des bras. Un ratio inférieur ? 0,9 indique la présence d'une maladie artérielle périphérique.

Le porte-parole de la fondation cardiaque et vasculaire cérébrale, le Dr. Beth Abramson ajoute que les patients devraient informer leurs médecins s'ils présentent des difficultés ? la marche ou développent soit de la douleur soit un dysconfort dans les mollets ou les jambes qui cède au repos. Le symptôme appelé claudication est similaire ? l'angine de poitrine cardiaque.

Pour les auteurs bien que la maladie artérielle périphérique peut n'avoir aucun symptôme elle peut se signaler par des douleurs de jambes lors d'exercices ce qui est le symptôme le plus courant, par des blessures qui ne guérissent pas, par un sentiment de froid ou d'engourdissement dans l'une ou les deux jambes et par des douleurs dans les orteils la nuit.


article source


Publiť le 02-11-2009


Feed XML