Le risque de récidive du cancer du sein est augmenté chez les patientes ayant des seins denses ? la mammographie

Une étude qui sera publiée le 15 décembre 2009 dans le journal médical Cancer de la société américaine pour le cancer, montre que les femmes traitées pour un cancer du sein sont ? plus grand risque de récurrence du cancer si elles ont des seins denses. Cette étude indique que les patientes souffrant de cancer du sein et ayant des seins denses pourraient tirer bénéfice de thérapies additionnelles après la chirurgie telle qu'une irradiation.

Des études précédentes avaient déj? montré que les femmes ayant des seins denses avaient un plus grand risque de cancer du sein. Les chercheurs avaient suspecté que la densité élevée des seins pourrait également augmenter le risque de récurrence du cancer mais cette théorie n'avait pas été complètement étudiée.

Les chercheurs sous la conduite du Dr Steven A. Narod, DM, de l'institut de recherche de l'université des femmes ? Toronto, ont examiné les rapports médicaux de 335 patientes ayant subi une thérapie par lymphadénectomie ( résection chirurgicale des ganglions lymphatiques ).

Les investigateurs ont suivi les patientes et noté les cas de récidive de cancer du sein. Ils ont comparé les récidives ? la densité des seins constatée radiologiquement par mammographie. Les seins étaient classés en trois catégories : faible densité , densité moyenne et la densité élevée ( plus de 50 % de tissus denses ).

Les chercheurs ont constaté que les patientes ayant la plus haute densité ont eu un plus grand risque de récurrence du cancer que les femmes ayant la plus faible densité. Pendant les 10 annés de suivi, les femmes ayant la densité la plus élevée ont eu une récurrence de 21 % comparées avec les 5 % chez les femmes ayant la densité faible. La différence dans les taux de récurrence ? 10 ans fut encore plus importante chez les femmes qui n'ont pas re?u d'irradiation. Chez ces femmes 40 % de celles ayant une densité élevée ont eu une récurrence en comparaison avec 0% chez celles ? faible densité.

En conclusion, selon le Dr Narod, la composition du tissu mammaire environnant le cancer du sein est importante dans la prédiction d'une récurrence après chirurgie. Pour les auteurs, les résultats indiquent que les femmes ayant une faible densité ont peu de chances de récurrence après chirurgie et dès lors n'ont pas besoin d'être irradiées mais que par contre les femmes avec une densité élevée bénéficieront de manière significative d'une thérapeutique traditionnelle.


article source


Publiť le 12-11-2009


Feed XML