Découverte d'un moyen potentiel de protection contre le cancer du poumon

L'activation de la cible de la rapamycine chez les mammifères (mTOR) est une voie importante et précoce dans l'induction de tumeurs du poumon par le tabac. Les thérapies qui ciblent la protéine mTOR pourraient donc être efficaces dans la prévention ou le traitement du cancer du poumon.

La metformine, largement prescrite pour le traitement du diabète de type 2, pourrait être dès lors un bon candidat pour la chimioprévention du cancer du poumon car elle active la protéine kinase activée par l'AMP (AMPK), qui peuvent inhiber la voie mTOR.

Les Drs Regan M. Memmott et collaborateurs ont publié en septembre 2010 dans la revue Cancer Prevention Research (Cancer Prev Res; 3(9); 1066-76) leur travaux conduits sur des souris traitées avec la metformine orale après une exposition à un agent très cancérogène du tabac.

La metformine a réduit l'apparition de tumeurs du poumon de 53%. Pour tester si l'administration intrapéritonéale de metformine pouvait améliorer l'inhibition de mTOR, les auteurs l'ont injecté chez les souris. Les concentrations plasmatiques de metformine ont été significativement plus élevées après l'injection qu'après administration par voie orale. La metformine a diminué la masse tumorale de 72% contre 100% chez les souris non traitées, en corrélation avec une diminution de la prolifération cellulaire des tumeurs.

L'étude montre, selon l'équipe du Dr Philip Dennis, que la metformine prévient l'effet carcinogène du tabac et permet d'entreprendre des essais cliniques de la metformine comme agent de chimio-prévention.


article source


Publiť le 10-09-2010


Feed XML