Une seule anomalie à l'origine des trois manifestations principales de la dyslexie

Des chercheurs de l'Inserm et du CNRS au sein de l'Unité 960 (-Laboratoire de neurosciences cognitives-) viennent de mettre en évidence qu'une seule anomalie dans une région cérébrale bien précise : le cortex auditif, pourrait être à l'origine des trois manifestations principales de la dyslexie : réussir à manipuler mentalement des sons de parole, difficultés de mémorisation à court terme (capacité à répéter une liste de mots par exemple), et un ralentissement de la capacité de nommer rapidement des séries d'images. Les résultats de ces travaux sont publiés dans la revue Neuron datée du 21 décembre 2011.

Si la compréhension du message écrit est le but de l'apprentissage de la lecture, l'identification des mots est indispensable à cette compréhension. La dyslexie se manifeste chez un enfant, après le début de l'apprentissage de la lecture, par l'absence de maîtrise des correspondances entre les graphèmes (lettres ou groupes de lettres) et les phonèmes (sons de la parole). La persistance du trouble caractérise la dyslexie.

Source : Altered low-gamma sampling in auditory cortex accounts for the three main facets of dyslexia. -Katia Lehongre, Franck Ramus, Nadège Villiermet, Denis Schwartz, Anne-Lise Giraud -


article source


Publiť le 04-01-2012


Feed XML