Implication génétique dans la perte d'audition des personnes plus ?gées

La perte d'audition chez les plus agés a été reliée ? des défauts d'un gène spécifique, selon une étude conduite par des chercheurs belges.

Près de 37 % des personnes ?gées de 61 ? 70 ans et 60 % de celles ?gées de 71 ? 80 ans ont des problèmes de perte d'audition reliée ? l'?ge.

L'étude d'une mutation humaine chez 1200 personnes a montré que des changements subtils d'un gène appelé KCNQ4 étaient plus fréquents chez les personnes ayant des problèmes d'audition reliés ? l'?ge.

La perte d'audition reliée ? l'?ge est une situation complexe dans laquelle les scientifiques pensent qu'il y a des causes environnementales et des causes génétiques. Le facteur environnemental le plus habituel est l'exposition aux bruits. Il n'y a actuellement aucun moyen d'identifier les personnes ? risque ou de prévenir l'installation de la perte d'audition.

Les scientifiques savent déj? qu'une mutation du KCNQ4 est liée ? la perte héréditaire d'audition qui survient précocement dans la vie sans qu'il y ait relation avec des facteurs d'exposition aux bruits ou d'autres facteurs environnementaux.

Les chercheurs de l'université d'Anvers, en Belgique, ont cherché ? savoir si des changements mineurs du KCNQ4 pouvaient jouer un rôle dans la perte d'audition reliée ? l'?ge.

Ils ont trouvé trois variations minimes chez les personnes ayant une perte d'audition, variations non retrouvées chez celles n'ayant pas de perte d'audition. Selon les auteurs, plus de recherches sont nécessaires pour identifier ce que ce petit défaut génétique a comme conséquences.

Selon les commentateurs de l'institut national royal pour les personnes sourdes, cette découverte représente un espoir réel que des traitements pourront être trouvés, de telle sorte que dans le futur les plus ?gés ne doivent plus faire face ? la perte d'audition reliée ? l'?ge.


article source


Publiť le 01-09-2006


Feed XML