Traitement annuel de l'ostéoporose postménopausique

Une seule injection annuelle intraveineuse d'acide zolédronique améliore la densité osseuse ? 12 mois chez les femmes post ménopausées souffrant d'ostéoporose.

Les auteurs, les Drs Dennis M. Black, Ph.D., et collaborateurs dans l'article paru dans le journal médical New England Journal of Medicine de mai 2007 présentent les résultats d'une étude internationale, en double aveugle utilisant soit comme médicament l'acide zolédronique soit un placebo. Chez 3.889 patientes dont la moyenne d'?ge était de 73 ans le traitement consista en une perfusion d'acide zolédronique (5 mg), tandis que 3.876 patientes re?urent un placebo ? 12 mois et ? 24 mois. Les patientes furent suivies pendant 36 mois. Les résultats recherchés furent d'abord la fréquence des nouvelles fractures vertébrales et des fractures de la hanche. La seconde recherche était la mesure de la densité minérale osseuse et la sécurité de la thérapeutique.

Le traitement avec l'acide zolédronique a réduit le risque de fracture vertébrale de 70 % pendant la période de trois ans de suivi (3,3 % dans le groupe acide zolédronique et 10,9 % dans le groupe placebo). La réduction du risque de fractures de la hanche fut de 41 % (1,4 % dans le groupe acide zolédronique et 2,5 % dans le groupe placebo).

L'acide zoledronique fut également associé avec une amélioration significative de la densité minérale osseuse et des marqueurs du métabolisme osseux. Les effets secondaires, incluant des troubles de la fonction rénale, furent similaires dans les deux groupes étudiés hormis la fréquence de fibrillations sérieuses ( plus fréquemment dans le groupe traité par l'acide zolédronique : 50 versus 20 patientes).

En conclusion la perfusion annuelle d'acide zolédronique a pendant trois ans réduit de manière significative le risque de fracture vertébrale, de fracture de la hanche et des autres types de fracture.


article source


Publiť le 14-05-2007


Feed XML