Un implant cochléaire restaure l'audition de patients souffrant d'une affection génétique rare

Les chercheurs du centre médical de l'université de Georgetown et de l'institut national de la santé américain ont pour la première fois utilisé une oreille artificielle pour restaurer l'audition d'un patient ayant une maladie de von Hippel-Lindau.

Cette avancée offre de nouveaux espoirs aux personnes souffrant de ce désordre rare qui peut produire des tumeurs non cancéreuses dans les oreilles aussi bien que dans l'oeil, le cerveau ou les reins.

Cette avancée fut possible, selon les chercheurs, parce que leur recherche a montré que les tumeurs n'affectent pas le nerf cochléaire nécessaire ? la transmission du son au cerveau. L'appareillage utilisé est connu sous le nom d'implant cochléaire qui stimule le nerf cochléaire avec des impulsions électriques. Cette technique est utilisée de manière prédominante pour traiter la surdité.

Selon le Dr H. Jeffrey Kim, M.D., professeur assistant d' Otorhinolaryngologie, c'est la compréhension du mécanisme de ces tumeurs qui a suggéré l'emploi d'un implant cochléaire pour traiter cette affection causée par une mutation génétique qui survient chez un enfant sur 36.000.

Cette recherche a apporté également des lumières dans d'autres problèmes auditifs incluant la maladie de Ménière, une affection de l'oreille interne qui peut altérer ? la fois l'audition et l'équilibre. Les auteurs espèrent que ce qui a été appris ? propos de la maladie de von Hippel-Lindau pourra servir au traitement d'autres problèmes auditifs plus courants.


article source


Publiť le 08-06-2007


Feed XML