Traitement combiné du cancer du sein par irradiation et chirurgie en un seul temps

Les médecins de l'hôpital Princess Margaret spécialisés dans le cancer du sein utilisent une nouvelle fa?on de traiter les patientes en leur délivrant une dose unique d'irradiation pendant l'acte chirurgical. La procédure, appelée thérapeutique d'irradiation intra-opératoire, dure moins d'une heure et élimine le besoin de radiothérapies ultérieures.

Une équipe médicale a combiné l'expertise des chirurgiens avec celle des spécialistes de l'irradiation (oncologue, physicien et thérapeute) et du personnel soignant pour pratiquer la première procédure. C'est la première fois que la machine radiothérapeutique portable qui rend cette procédure possible est utilisée au Canada. L'équipe a depuis traité deux autres patientes.

Selon le Dr. David McCready, responsable du programme du traitement du cancer du sein ? l'hôpital Princess Margaret, le potentiel bénéfique pour les patientes est très important. Cette fa?on de procéder avec cette précision protège la peau, les poumons et le coeur d'irradiations non nécessaires, minimise les effets secondaires et permet un gain de temps conséquent.

En utilisant une sonde attachée ? la machine radiothérapeutique une dose d'irradiation unique concentrée est insérée directement dans la zone affectée ? l'intérieur du sein pendant l'acte chirurgical. Selon l'auteur cette dose unique est biologiquement équivalente ? une irradiation thérapeutique conventionnelle du sein qui typiquement en moyenne requiert 16 traitements pendant trois semaines.

Selon le Dr. Anthony Fyles, le médecin oncologue qui a conduit le programme d'irradiation et traité la première patiente, cette procédure va permettre d'aider les médecins ? comprendre davantage la biologie de la réponse tissulaire aux traitements. Cette connaissance en retour va favoriser la recherche de meilleures options thérapeutiques individuelles des cancers précoces. La technique révolutionnaire a été mise en oeuvre il y a quatre ans en Angleterre o? plus de 800 femmes font maintenant partie d'un essai international.


article source


Publiť le 22-06-2007


Feed XML