L'usage d'huile de foie de morue diminue la consommation de médicaments antidouleurs chez les rhumatisants

Une dose quotidienne d'huile de foie de morue peut aider les patients atteints de polyarthrite rhumato?de ? minimiser leurs douleurs. La prise de 10 g d'huile de foie de morue par jour réduit de 30 %, selon les chercheurs de l'université de Dundee, la nécessité d'employer les anti-inflammatoires non stéro?diens ( AINS ) chez ces patients. Les anti-inflammatoires non stéro?diens, AINS, sont des médicaments aux propriétés analgésiques, antipyrétiques et anti-inflammatoires. Ils réduisent la douleur, la fièvre et l'inflammation. Le terme non stéro?dien est utilisé pour les distinguer des glucocortico?des. Les deux plus connus sont l'aspirine et l'ibuprofène. Les préoccupations concernant les effets secondaires des AINS a accéléré la recherche d'alternatives ? ce type de médicaments.

Les essais thérapeutiques ont été conduits chez 60 patients dont 39 % après neuf mois ont pu réduire leur dose quotidienne d'AINS contre 10 % pour les patients prenant un placebo.

La réduction de la prise des médicaments ne fut pas associée avec l'aggravation des douleurs ou de la maladie. Les chercheurs de l'université de Dundee et leurs collègues de l'université d'Edimbourg ont actuellement conduit trois études qui toutes trois ont montré que les patients étaient capables de diminuer leurs doses d'AINS en prenant de l'huile de foie de morue. Selon les auteurs il se pourrait que les acides gras contenus dans l'huile de poisson aient des propriétés anti-inflammatoires.

Certains effets indésirables des AINS sont le risque accru de saignements au niveau de l'estomac. Ces effets sont connus depuis longtemps. Par contre, plus récemment, des inquiétudes se sont manifestées concernant une apparente augmentation du risque de crises cardiaques et d'accidents vasculaires cérébraux chez les personnes qui prennent ce type de médicaments.

Selon le Dr Jill Belch, leader de l'étude, les résultats de celle-ci offrent un espoir ? de nombreux patients atteints de polyarthrite rhumato?de qui souhaitaient réduire la quantité de médicaments antidouleurs qu'ils ont ? prendre. Selon cet auteur toute modification de traitement doit être discutée avec leur médecin généraliste, mais il propose néanmoins aux patients de tenter de prendre de l'huile de morue pendant 12 semaines tout en essayant de diminuer les doses de leurs médicaments.

Selon les commentateurs bien que l'étude soit petite pour en tirer des conclusions définitives, tout ce qui peut aider ? réduire l'utilisation des anti-inflammatoires non stéro?diens est le bienvenu.


article source


Publiť le 28-03-2008


Feed XML