Relation entre la longueur du col utérin ? mi-grossesse et risque de césarienne

Des études physiologiques et biochimiques suggèrent que la durée de la parturition normale dépend du développement programmé de l'utérus tôt dans la grossesse.

On a déj? identifié qu'un col court ? la mi-grossesse est associé avec un plus grand risque de naissance prématurée. Les auteurs ont dès lors présumé qu'un col long ? la mi-grossesse serait associé avec un plus grand risque de césarienne ? terme.

Les auteurs, du département d'obstétrique et de gynécologie de l'université de Cambridge au Royaume-Uni et du centre de médecine foetale ? l'école médicale du College Hospital ? Londres, ont suivi 27.472 patientes dont la longueur du col était de 16 mm ou plus ? 23 semaines de gestation et qui ont donné naissance ? un enfant vivant. Leur travail a été rapporté dans le journal médical New England Journal of Medicine de mars 2008.

Le taux le plus bas de césarienne (16 %) fut retrouvé chez les femmes ayant une longueur cervicale ? mi-grossesse située dans le quartile inférieur (16 ? 30 mm). Il était sensiblement plus élevé dans le deuxième quartile (18,4 % de 31 ? 35 mm). Dans le troisième quartile et le quatrième quartile il y eut respectivement 21,7 % (36 ? 39 mm) et 25,7 % (40 ? 67 mm) de césariennes.Le rapport entre le premier quartile et le quatrième quartile fut de 1,81 (1,66 ? 1,97).

Le rapport ajusté ? l'?ge maternel, ? l'index de masse corporelle, au tabagisme, au groupe ethnique, ? l'?ge gestationnel ? la naissance, au travail spontané ou induit, au poids de naissance fut le 1,68 (1,53 ? 1,84). Le plus grand risque de césarienne fut attribué aux procédures exécutées pour traiter la faible progression du travail d'accouchement.

En conclusion, selon les auteurs, la longueur cervicale ? mi-grossesse est un prédicteur indépendant du risque de césarienne chez les femmes primipares.


article source


Publiť le 03-04-2008


Feed XML