Impact de la nourriture bio sur la santé

Le titre aurait pu ? l'instar de celui du courrier international du 6 au 12 septembre 2007 être : le bio n'est pas forcément bon pour la santé. Ce journal reprend une information parue dans l' Espresso Romain qui sous la signature de Daniela Minerva reprend des informations provenant de l'association Altroconsumo ( Pour une autre consommation - la principale association italienne de consommateurs - ).

Cette association a examiné six catégories d'aliments très répandus ( lait, yaourts, confitures, biscuits, céréales pour le petit déjeuner et biscottes) et a évalué la qualité des composés ainsi que la présence d'agents contaminants ( hormones, mycotoxiques, pesticides ).

Les résultats des analyses pratiquées par cette association ont montré que les produits ou régimes bio ne sont pas toujours meilleurs que les produits habituels et qu'ils sont souvent beaucoup moins sains.

Les produits bio contiennent souvent beaucoup de graisses, de sucres, de sel et d'additifs. Ils en contiennent parfois même plus que les produits industriels. Par ailleurs selon cette source d'information, personne n'est en mesure de démontrer que les tomates, les courgettes ou les céréales bio sont meilleures que les autres pour la santé. Par contre elle co?tent nettement plus cher (environ 30 %). Les graisses sont souvent d'origine huile de palme ou de coco de très médiocre qualité et se retrouvent en abondance dans les paquets de biscuits examinés. Dans les yaourts bio on trouve une longue liste de composés peu naturels : épaississants, colorants, arômes, gélifiants.

Les cultivateurs qui veulent obtenir le label bio doivent respecter certaines règles de production et bannir les pesticides et les produits phytosanitaires. Cependant s'il n'a pas de pesticides dans l'assiette il peut y avoir des mycotoxiques que les traitements chimiques fongicides éliminent des produits conventionnels.

En conclusion d'un point de vue nutritionnel les aliments bio sont identiques ? l'alimentation conventionnelle. Cependant la culture bio est favorable ? l'environnement. Le choix bio pourrait donc être un choix politique, écologique mais pas un choix de santé. Aucune donnée scientifique n'est, selon les investigateurs, aujourd'hui en mesure de confirmer mais non plus de démentir s'il est plus sain de manger bio.

Sur le plan de la valeur nutritionnelle des aliments biologiques, un rapport récent, 2003, de l'AFSSA (Agence fran?aise de sécurité sanitaire des aliments) a conclu qu'il y avait peu de différences significatives, et reproductibles, entre la composition chimique des matières premières issues d'agriculture biologique et celles issues d'agriculture conventionnelle

N.B : les infos en Fran?ais du courrier international ne sont pas accessibles gratuitement (même pas sous forme de résumé). Par contre l'article de l'Espresso est accessible ci dessous en italien que google traduit ? la volée en anglais ( pas en fran?ais ! )

traduction google de l'italien vers l'anglais


article source


Publiť le 08-09-2007


Feed XML