feed

Actualité médicale-Information-Prévention


Feed XML Feed XML






Le rôle secret des oestrogènes dans la génèse de l'obésité

Une nouvelle recherche concernant les effets des oestrogènes (hormone féminine) sur le cerveau montre que ce que beaucoup de femmes ont suspecté ? propos des changements hormonaux qui accompagnent l'?ge est que la ménopause peut être responsable de la prise de poids.

Les scientifiques ont depuis longtemps cherché ? comprendre comment les changements hormonaux ? la période de ménopause pouvaient accro?tre l'appétit et accompagner la prise de poids qui survient souvent chez les personnes en post ménopause.

Dans une série d'expériences chez l'animal les chercheurs ont montré comment les récepteurs d'oestrogènes localisés dans l'hypothalamus servent de répartiteurs pour contrôler la prise des aliments, la dépense en énergie et la distribution des graisses dans l'organisme. Quand ces récepteurs sont détruits, les animaux commencent immédiatement ? changer de régime, ? manger davantage, ? br?ler moins d'énergie et ? prendre du poids.

Selon le Dr Deborah J. Clegg, Ph. D., professeur assistant de psychiatrie au centre médical de l'université de Cincinnati qui a dirigé les études, cette recherche semble supporter l'idée qu'il y a un lien entre les oestrogènes et la régulation de l'obésité spécialement l'accumulation dangereuse de graisses abdominales reliées aux maladies cardiaques, au diabète et au cancer. Pour l'auteur ces résultats vont aider les scientifiques ? développer des thérapeutiques hormonales de remplacement capables de stimuler les récepteurs d'oestrogènes.

Les récepteurs d'oestrogènes sont localisés dans certaines cellules de l'organisme. Des études antérieures ont montré qu'un type de récepteurs d'oestrogènes, connu sous le nom de récepteur alpha joue un rôle dans la régulation de la prise alimentaire et de la dépense d'énergie. Cependant les scientifiques ont été incapables de trouver le site de ces récepteurs et d'expliquer leur mécanisme d'action.

Les femmes sont protégées de l'accumulation des graisses abdominales et des conséquences négatives aussi longtemps qu'elles portent leurs graisses au niveau des hanches et des fesses. Cependant lorsqu'elles sont ménopausées l'accumulation graisseuse se fait de manière préférentielle au niveau de l'abdomen encourant alors les complications médicales.

article source



Publié le 13-09-2007

Fichier(s) complémentaire(s) ou connexe(s)

L'obésité serait le principal responsable du cancer du sein Lire

Indice de masse corporelle et incidence du cancer Lire

Augmentation du risque de cancer du sein chez les femmes ménopausées en fonction de leur prise de poids Lire

L'utilisation d'oestrogènes conjugués augmente les risques d'attaques, de thromboses veineuses et probablement de démence Lire








Si vous souhaitez faire une recherche complémentaire, copiez-collez un ou plusieurs ( recherche plus restreinte ) des mots ci-dessous dans google search ci-dessous

Voici les Mots clefs de cet article :
obésité , ménopause

Google
 









Version pour Impression
[Zoom>

30-01-2012 - Premiers résultats de l'utilisation de cellules souches rétiniennes Lire

03-02-2012 - Percée majeure en génétique : cancer du cerveau chez l'enfant Lire

15-02-2012 - De nouveaux résultats soulignent l'importance des gènes synaptiques dans l'autisme Lire

20-02-2012 - Une micropuce implantable délivre un médicament à des femmes atteintes d'ostéoporose Lire

28-02-2012 - Microbes dans le liquide amniotique Lire

13-03-2012 - Augmentation du nombre d'enfants souffrant du trouble du déficit de l'attention et d'hyperactivité Lire

21-03-2012 - Système immunitaire de souris reconstitué à l'aide de cellules souches de personnes adultes Lire

29-03-2012 - Un type d'alimentation pourrait être responsable du faible nombre de spermatozoïdes Lire

17-04-2012 - Un moyen interne de réparer le cartilage Lire

30-04-2012 - Une molécule traite le comportement autistique chez la souris Lire

03-05-2012 - Pourquoi l'organisme réagit-il différemment, selon les individus, à un régime riche en graisse ? Lire

15-05-2012 - Les femmes âgées souffrant d'arythmie cardiaque sont plus à risque de subir un AVC Lire

30-05-2012 - Je mange parce que je suis déprimé et je suis déprimé parce que je mange Lire

06-06-2012 - Une procédure restaure le mouvement des pattes de rats paralysés Lire

18-06-2012 - Oestrogènes et risques cardiovasculaires chez les femmes ménopausées Lire

Plus de brèves











Informations Tags

© JMD