feed

Actualité médicale-Information-Prévention


Feed XML Feed XML






Réussite du traitement d'anomalies congénitales par les cellules souches

Les scientifiques de l'université hébraïque de Jérusalem ont réussi à inverser des anomalies congénitales du cerveau chez l'animal de laboratoire en utilisant des cellules souches pour remplacer les cellules défectueuses du cerveau.

Les travaux du professeur Joseph Yanai et de ses collaborateurs de l'école de Médecine de l'université hébraïque Hadassah ont été présentés à la conférence sur les cellules souches à Tel-Aviv. Ils devraient être publiés lors de la réunion annuelle de la société internationale de recherche sur les cellules souches lors de son congrès à Barcelone (Espagne).

Les anomalies congénitales impliquant des défauts neuronaux ou des anomalies comportementales comme les troubles de l'apprentissage sont particulièrement difficiles à traiter en comparaison avec la maladie de Parkinson ou la maladie d'Alzheimer car les causes prénatales qui provoquent des anomalies agissent de manière diffuse dans le cerveau du foetus provoquant de multiples défauts.

Le professeur Yanai et ses collaborateurs ainsi que le professeur Tamir Ben-Hur et le Prof. Ted Slotkin de l'université Duke de Caroline du Nord où le professeur Yanai est professeur adjoint, ont été capables de surmonter cet obstacle en laboratoire en utilisant des souris et des cellules souches embryonnaires de souris. Ces cellules ont migré dans le cerveau, ont recherché les déficits causant les défaults et ensuite se sont différenciées en devenant les cellules nécessaires pour réparer les dommages.

De manière générale, les cellules souches sont capables de se développer en n'importe quel type de cellules dans l'organisme, mais à un certain moment, elles commencent à s'engager dans une fonction particulière comme les cellules neurales destinées à jouer un rôle dans le système nerveux. Lors d'un stade de développement plus avancé, les cellules neurales peuvent prendre encore un rôle plus spécifique en tant que cellules gliales de soutien ou comme cellules nerveuses.

Chez les animaux, les chercheurs ont réussi à inverser les déficits d'apprentissage dans la descendance de souris gravides ayant été exposées à des pesticides ou à de l'héroïne. Cela a été fait directement par la transplantation de cellules souches neurales dans le cerveau des enfants-souris. L'amélioration fut presque de 100 % ainsi que cela fut prouvé par des tests de comportement. Au niveau moléculaire, la chimie du cerveau des animaux traités a également été rétablie à l'état normal.

Les chercheurs sont allés plus loin. Intrigués par la capacité des cellules souches à être efficaces malgré leur décès, les scientifiques ont découvert que les cellules souches neurales avant leur décès induisaient la capacité chez l'hôte de produire lui-même un grand nombre de cellules souches pour réparer les dégâts. Cette découverte a été publiée dans la revue médicale Molecular Psychiatry.

Les scientifiques sont actuellement occupés à développer les procédures pour administrer les cellules souches, probablement via les vaisseaux sanguins, rendant ainsi la thérapeutique pratique cliniquement. Un autre pas important sera d'éliminer le rejet immunologique des transplants ou de recueillir des cellules du patient pour les manipuler et les reprogrammer.

[Référence - Lien ]

Publié le 31-12-2008



Fichier(s) complémentaire(s) ou connexe(s)

Un moyen interne de réparer le cartilage Lire

Système immunitaire de souris reconstitué à l'aide de cellules souches de personnes adultes Lire

Premiers résultats de l'utilisation de cellules souches rétiniennes Lire

Utilisation de cellules souches pour contrer le rejet d'une greffe rénale Lire

Des cellules souches manipulées pour améliorer la qualité de vie des transplantés rénaux Lire

Effacer les marques de vieillissement des cellules Lire






Si vous souhaitez faire une recherche complémentaire, copiez-collez un ou plusieurs ( recherche plus restreinte ) des mots ci-dessous dans google search ci-dessous

Voici les Mots clefs de cet article :
cellules souches ,

Google
 





Version pour Impression
[Zoom>

30-01-2012 - Premiers résultats de l'utilisation de cellules souches rétiniennes Lire

03-02-2012 - Percée majeure en génétique : cancer du cerveau chez l'enfant Lire

15-02-2012 - De nouveaux résultats soulignent l'importance des gènes synaptiques dans l'autisme Lire

20-02-2012 - Une micropuce implantable délivre un médicament à des femmes atteintes d'ostéoporose Lire

28-02-2012 - Microbes dans le liquide amniotique Lire

13-03-2012 - Augmentation du nombre d'enfants souffrant du trouble du déficit de l'attention et d'hyperactivité Lire

21-03-2012 - Système immunitaire de souris reconstitué à l'aide de cellules souches de personnes adultes Lire

29-03-2012 - Un type d'alimentation pourrait être responsable du faible nombre de spermatozoïdes Lire

17-04-2012 - Un moyen interne de réparer le cartilage Lire

30-04-2012 - Une molécule traite le comportement autistique chez la souris Lire

03-05-2012 - Pourquoi l'organisme réagit-il différemment, selon les individus, à un régime riche en graisse ? Lire

15-05-2012 - Les femmes âgées souffrant d'arythmie cardiaque sont plus à risque de subir un AVC Lire

30-05-2012 - Je mange parce que je suis déprimé et je suis déprimé parce que je mange Lire

06-06-2012 - Une procédure restaure le mouvement des pattes de rats paralysés Lire

18-06-2012 - Oestrogènes et risques cardiovasculaires chez les femmes ménopausées Lire

Plus de brèves




Informations Tags



© JMD