feed

Actualité médicale-Information-Prévention


Feed XML Feed XML






Vers le dépistage du cancer du côlon

Des équipes ministérielles et médicales vont tenter de définir les modalités du dépistage du cancer du côlon en Belgique. La ministre souhaite un consensus scientifique et va dès lors réunir un collège d'experts pour étudier cette possibilité dans les prochaines semaines. En France ? l'heure actuelle des études préliminaires sont entreprises dans douze départements témoins et trois d'entre eux ont un taux de participation de la population jugé suffisant (47 ? 54 %)

Le cancer du colon est une affection fréquente, c'est la deuxième cause de mortalité chez l'homme. Il touche 6000 personnes par an en Belgique et on déplore 3000 décès annuels. Il touche en France 36.000 nouveaux cas par an et malheureusement se termine par 16.000 décès annuellement. Le cancer colorectal est le second en fréquence chez la femme après le cancer du sein, et il est 3ème chez l'homme après les cancers du poumon et de la prostate. En détectant ces cas le plus précocement possible, une diminution de 15% de la mortalité peut être espérée si 1 personne sur 2 ?gée de plus de 50 ans est soumise ? ce dépistage.

En France, en 1998, une série de recommandations avaient été formulées pour mettre en place le dépistage du cancer du côlon. Quelques mois plus tard, selon le Monde du 16/3/2005, le professeur Jo?l Ménard directeur de la santé a annoncé le début prochain du dépistage pour tous les hommes et femmes de 45 ? 74 ans. La méthode préconisée était la recherche de sang dans les selles via un test très simple (Hemoccult) et la coloscopie. On estimait alors pouvoir sauver entre 300 et 3.000 vies par an. Selon l'ex-président de la société fran?aise de Gastro-Entérologie, Jean Pierre Bader, les retards accumulés depuis dix ans constituent un g?chis et une perte de chances.

Les moyens ? employer sont soit la recherche simple de sang dans les selles (Hemoccult) , soit des examens plus envahissants comme la sigmoidoscopie, la colonoscopie ou d'autres techniques plus récentes comme la coloscopie virtuelle.

Le test de dépistage du cancer du colon par Hemoccult consiste ? envoyer au laboratoire un échantillon, trois jours successifs, d'un fragment de selles. Ce n'est pas un examen intrusif, il ne fait pas mal, il est pratiqué par le patient, et il ne co?te pas cher (environ 10 Euros). Sa sensibilité ne serait que de 50 %. Un autre test utilisé en France (6), encore ? l'étude, aurait une sensibilité de 85 %. La colonoscopie est performante, elle est généralement utilisée dans la mise au point de problèmes gastro-entérologiques ou dans le dépistage de patients ? risque, c'est malheureusement un examen non dépourvu de complications heureusement rares. La coloscopie virtuelle consiste ? recueillir des images transmises par une capsule que le patient a avalé et qui transite par et les voies digestives (estomac, intestin grêle et colon). Cette technique n'est pas encore répandue (3). La sigmo?doscopie est un examen moins invasif que la coloscopie mais ne donne que des informations partielles.

Hemoccult

C'est le seul examen ? avoir déj? été largement utilisé pour un dépistage de populations. Le dépistage de masse est préconisé après 50 ans et jusqu'? 74 ans. En effet, ? partir de 50 ans, l'incidence du cancer colorectal augmente rapidement. Avant 50 ans, le cancer colorectal est plus rare (moins de 6% des cas). Chez les sujets ? risque (antécédents personnels ou antécédents familiaux), la prise en charge est plus précoce, plus fréquente. La coloscopie est dans ces cas l'examen habituel.

Pour la recherche de sang dans les selles 6 prélèvements sont effectués sur 3 selles consécutives. Le test est positif si au moins l'un des prélèvement l'est. La recherche est positive chez 2 ? 3% des personnes testées. Dans ces cas une coloscopie sera indiquée ? la recherche d'une anomalie. Aucune anomalie ne sera constatée dans 50% des cas, on trouve un polype dans 20 ? 25% et un cancer dans 8 ? 10% des cas.

Liens connexes

  1. L'aspirine pour la chimio prévention du cancer colorectal
  2. Obésité et cancer
  3. Résultats de la coloscopie virtuelle comparés ? la coloscopie classique dans la détection de polypes et le dépistage du cancer colorectal
  4. Une prise de sang pour dépister le cancer colorectal
  5. Nouvelles thérapeutiques du cancer du côlon
  6. Nouveau test de dépistage du cancer colo-rectal
  7. Découverte d'un nouveau mode d'initiation du cancer du colon
  8. Les contraceptifs oraux réduisent le risque de cancer colo rectal

Liens



Publié le 18-03-2005







Si vous souhaitez faire une recherche complémentaire, copiez-collez un ou plusieurs ( recherche plus restreinte ) des mots ci-dessous dans google search ci-dessous

Voici les Mots clefs de cet article :
Hemoccult , Hemocult

Google
 









Version pour Impression
[Zoom>

30-01-2012 - Premiers résultats de l'utilisation de cellules souches rétiniennes Lire

03-02-2012 - Percée majeure en génétique : cancer du cerveau chez l'enfant Lire

15-02-2012 - De nouveaux résultats soulignent l'importance des gènes synaptiques dans l'autisme Lire

20-02-2012 - Une micropuce implantable délivre un médicament à des femmes atteintes d'ostéoporose Lire

28-02-2012 - Microbes dans le liquide amniotique Lire

13-03-2012 - Augmentation du nombre d'enfants souffrant du trouble du déficit de l'attention et d'hyperactivité Lire

21-03-2012 - Système immunitaire de souris reconstitué à l'aide de cellules souches de personnes adultes Lire

29-03-2012 - Un type d'alimentation pourrait être responsable du faible nombre de spermatozoïdes Lire

17-04-2012 - Un moyen interne de réparer le cartilage Lire

30-04-2012 - Une molécule traite le comportement autistique chez la souris Lire

03-05-2012 - Pourquoi l'organisme réagit-il différemment, selon les individus, à un régime riche en graisse ? Lire

15-05-2012 - Les femmes âgées souffrant d'arythmie cardiaque sont plus à risque de subir un AVC Lire

30-05-2012 - Je mange parce que je suis déprimé et je suis déprimé parce que je mange Lire

06-06-2012 - Une procédure restaure le mouvement des pattes de rats paralysés Lire

18-06-2012 - Oestrogènes et risques cardiovasculaires chez les femmes ménopausées Lire

Plus de brèves




Informations Tags

© JMD