feed

Actualité médicale-Information-Prévention


Feed XML Feed XML






Le jus de grenade aide ? garder des taux stables de PSA chez les hommes souffrant de cancer de la prostate

Selon une étude de 3 ans, conduite par le Dr. Allan Pantuck, professeur associé d'urologie, et ses collaborateurs de l'université de Californie, boire du jus de grenade une fois par jour augmente de quatre fois environ la période pendant laquelle les taux de PSA restent, chez les hommes traités pour cancer de la prostate, stables.

L'étude a suivi 50 hommes opérés ou irradiés pour cancer de la prostate, qui très rapidement eurent une augmentation du taux de la PSA (un marqueur qui indique la présence de cancer). Les chercheurs ont mesuré le temps mis pour que le taux de PSA double. Cette mesure est importante parce que les patients dont le délai de doublement est faible sont plus susceptibles de décéder de leur cancer. Le taux moyen de doublement est d'environ 15 mois. Dans leur étude les auteurs ont observé que les augmentations du temps nécessaire au doublement des taux est passé de 15 ? 54 mois soit environ 4 fois plus.

L'étude a été publiée en juillet 2006 dans le journal médical Clinical Cancer Research qui est le journal de l'association américaine de recherche sur le cancer.

Selon le Dr Pantuck, cette boisson n'est pas un traitement, mais un moyen de changer la fa?on dont le cancer croit. Les facteurs spécifiques d'action ne sont pas ? l'heure actuelle connus.

Le jus de grenade est connu pour ses effets anti inflammatoires et ses taux élevés d'anti oxidants. Il contient aussi des poly phénols, des composés naturellement anti oxidants retrouvés aussi dans le thé vert ainsi que des isoflavones habituellement retrouvés dans le soja et de l'acide ellagique que l'on pense jouer un rôle dans le décès des cellules cancéreuses.

Le traitement conventionnel chez les hommes ayant une récidive du cancer de la prostate est un traitement hormonal, une castration chimique qui supprime la production de testostérone. Les hommes traités par la thérapie hormonale peuvent avoir comme effets secondaires des bouffées de chaleur, de l'ostéoporose, de la fatigue, de la dépression, de la perte de libido ou une dysfonction érectile. Selon le Dr Pantuck, boire du jus de grenade peut prévenir la nécessité d'une thérapie hormonale et donner ainsi une meilleure qualité de vie aux personnes souffrant de cette affection.

Les patients de cette étude n'ont eu aucun effet secondaire et aucun des participants n'a eu de métastases cancéreuses.

O? trouver du jus de grenade ?

Le jus de grenade est une boisson traditionnelle en Iran...

article source



Publié le 05-07-2006

Fichier(s) complémentaire(s) ou connexe(s)

La vitamine E, le sélénium et le risque de cancer de la prostate Lire

Un nouveau test est plus performant pour dépister le cancer de la prostate Lire

Un dépistage personnalisé du cancer de la prostate Lire

De nouveaux résultats suggèrent que la biopsie de la prostate n'est pas toujours nécessaire Lire

Une analyse de sang pourrait prédire le devenir des tumeurs de la prostate Lire








Si vous souhaitez faire une recherche complémentaire, copiez-collez un ou plusieurs ( recherche plus restreinte ) des mots ci-dessous dans google search ci-dessous

Voici les Mots clefs de cet article :
prostate , PSA

Google
 









Version pour Impression
[Zoom>

30-01-2012 - Premiers résultats de l'utilisation de cellules souches rétiniennes Lire

03-02-2012 - Percée majeure en génétique : cancer du cerveau chez l'enfant Lire

15-02-2012 - De nouveaux résultats soulignent l'importance des gènes synaptiques dans l'autisme Lire

20-02-2012 - Une micropuce implantable délivre un médicament à des femmes atteintes d'ostéoporose Lire

28-02-2012 - Microbes dans le liquide amniotique Lire

13-03-2012 - Augmentation du nombre d'enfants souffrant du trouble du déficit de l'attention et d'hyperactivité Lire

21-03-2012 - Système immunitaire de souris reconstitué à l'aide de cellules souches de personnes adultes Lire

29-03-2012 - Un type d'alimentation pourrait être responsable du faible nombre de spermatozoïdes Lire

17-04-2012 - Un moyen interne de réparer le cartilage Lire

30-04-2012 - Une molécule traite le comportement autistique chez la souris Lire

03-05-2012 - Pourquoi l'organisme réagit-il différemment, selon les individus, à un régime riche en graisse ? Lire

15-05-2012 - Les femmes âgées souffrant d'arythmie cardiaque sont plus à risque de subir un AVC Lire

30-05-2012 - Je mange parce que je suis déprimé et je suis déprimé parce que je mange Lire

06-06-2012 - Une procédure restaure le mouvement des pattes de rats paralysés Lire

18-06-2012 - Oestrogènes et risques cardiovasculaires chez les femmes ménopausées Lire

Plus de brèves




Informations Tags

© JMD