feed

Actualité médicale-Information-Prévention


Feed XML Feed XML






Les vaccins anti cancer sont la source de nouveaux espoirs thérapeutiques

La médecine permet maintenant d'éviter une série de maladies avec un simple vaccin. La polio et la variole sont presque inexistants. Les oreillons sont rarement vus aujourd'hui. Pour la première fois, la perspective de supprimer un cancer spécifique par la vaccination est possible. Le vaccin pour le papillomavirus (HPV) pourra diminuer le nombre de décès (230.000) dus au cancer cervical causé par l'HPV. L'hépatite B, responsable de 70 % des décès consécutifs ? un cancer du foie, est également évitable avec un vaccin.

Les chercheurs travaillent actuellement sur des vaccins con?us pour traiter des cancers existants. Ces vaccins ne stimulent pas le système immunitaire pour attaquer un microbe mais pour amener le système immunitaire ? attaquer une cible biologique unique qui ne se retrouve que dans les cellules tumorales.

Par exemple, les chercheurs du Centre Anderson de l'université du Texas essaient un vaccin expérimental qui cible une protéine ? la surface des cellules cancéreuses des glioblastomes. Ce vaccin leurre l'organisme en lui faisant croire que cette protéine est étrangère et infectieuse pour alerter les cellules immunitaires. La même stratégie produit des résultats très prometteurs dans des essais cliniques en cours au centre Anderson concernant la leucémie myélo?de ainsi que d'autres formes de leucémies, les lymphomes et les mélanomes.

Etant donné la nature préliminaire des vaccins thérapeutiques pour le cancer, aucun n'a encore été approuvé ? l'emploi en clinique. Les chercheurs peuvent seulement décrire leurs résultats comme prometteurs. Mais leurs espoirs dans la thérapie sont clairs. Plusieurs vaccins utilisés au centre Anderson ont montré une forte activité anti tumorale et ont apporté la première démonstration clinique qu'un vaccin pouvait produire une rémission complète, ? savoir qu'aucune évidence biologique de cancer ne reste chez certains patients traités.

Selon le Dr Yong-Jun Liu, M.D., Ph.D., chef du département d'immunologie et directeur du centre pour la recherche immunologique anti cancéreuse, lorsque le système immunitaire a été suffisamment stimulé, il est capable de trouver et de détruire les cellules tumorales se trouvant dans l'organisme, sans détruire les tissus sains. Le meilleur usage de tels vaccins serait d'éliminer la maladie qui subsiste après une thérapeutique initiale anticancéreuse.

Selon le Dr Jorge Cortes, M.D., professeur au département de leucémie, lorsque la maladie est trop importante le système immunitaire est surchargé et un vaccin anticancéreux pourrait ne pas être utile. Par contre lorsque les patients ont été traités il y a souvent un faible degré subsistant de maladie. L'idée est que l'on peut ? ce moment ajouter un vaccin pour éliminer le cancer subsistant avant qu'il ne récidive

Selon le Dr Patrick Hwu, M.D., chef du département du mélanome, le succès dépendra de la combinaison rationnelle d'une chimiothérapie appropriée, de thérapies ciblées et d'immunothérapie comme les vaccins thérapeutiques anticancéreux.

article source



Publié le 11-08-2006

Fichier(s) complémentaire(s) ou connexe(s)

Hépatite C : une nouvelle piste vaccinale Lire

Allier une bonne cible et un bon vecteur pour rendre une stratégie d'immunothérapie efficace contre le cancer ! Lire

Un antidiabétique pourrait - révolutionner - les traitements anticancéreux Lire

Les vaccins contre le cancer: deux modes d'action Lire








Si vous souhaitez faire une recherche complémentaire, copiez-collez un ou plusieurs ( recherche plus restreinte ) des mots ci-dessous dans google search ci-dessous

Voici les Mots clefs de cet article :
cancer , vaccins

Google
 









Version pour Impression
[Zoom>

30-01-2012 - Premiers résultats de l'utilisation de cellules souches rétiniennes Lire

03-02-2012 - Percée majeure en génétique : cancer du cerveau chez l'enfant Lire

15-02-2012 - De nouveaux résultats soulignent l'importance des gènes synaptiques dans l'autisme Lire

20-02-2012 - Une micropuce implantable délivre un médicament à des femmes atteintes d'ostéoporose Lire

28-02-2012 - Microbes dans le liquide amniotique Lire

13-03-2012 - Augmentation du nombre d'enfants souffrant du trouble du déficit de l'attention et d'hyperactivité Lire

21-03-2012 - Système immunitaire de souris reconstitué à l'aide de cellules souches de personnes adultes Lire

29-03-2012 - Un type d'alimentation pourrait être responsable du faible nombre de spermatozoïdes Lire

17-04-2012 - Un moyen interne de réparer le cartilage Lire

30-04-2012 - Une molécule traite le comportement autistique chez la souris Lire

03-05-2012 - Pourquoi l'organisme réagit-il différemment, selon les individus, à un régime riche en graisse ? Lire

15-05-2012 - Les femmes âgées souffrant d'arythmie cardiaque sont plus à risque de subir un AVC Lire

30-05-2012 - Je mange parce que je suis déprimé et je suis déprimé parce que je mange Lire

06-06-2012 - Une procédure restaure le mouvement des pattes de rats paralysés Lire

18-06-2012 - Oestrogènes et risques cardiovasculaires chez les femmes ménopausées Lire

Plus de brèves




Informations Tags

© JMD