feed

Actualité médicale-Information-Prévention


Feed XML Feed XML






Les édulcorants ? basses calories sont utiles dans le controle du poids

Un examen de la littérature scientifique montre que les édulcorants ? basses calories ou sans calories peuvent-être utiles pour résoudre les problèmes d'obésité. Bien qu'ils ne soient pas des produits magiques, les édulcorants aident ? réduire les prises de calories.

Selon le Dr. Adam Drewnowski, directeur du centre de nutrition ? l'université de Washington, les édulcorants ? basses calories réduisent ? zéro l'apport énergétique de la plupart des boissons et abaissent la densité énergétique de beaucoup d'aliments. Les directives diététiques actuelles recommandent d'ailleurs de consommer des nourritures peu caloriques sous un volume plus important.

L'étude actuelle, publiée dans le journal européen de nutrition clinique, a évalué une variété d'études conduites soit en laboratoire soit en clinique soit épidémiologiques sur les édulcorants ? faibles calories, leur densité énergétique et la satiété. Cette étude est en complet désaccord avec une autre étude menée chez les rats et parue en février 2008 dans le journal de neurologie comportementale. Cette dernière étude dit avoir trouvé un lien entre les édulcorants ? basses calories et la prise de poids.

Pour Beth Hubrich, diététicienne, les causes de l'obésité sont multifactorielles. Bien qu'il y ait eu une augmentation de l'utilisation de nourriture sans sucre au cours des années, dans le même temps les quantités de nourriture ont également augmenté, l'activité physique a diminué et la prise globale de calories a augmenté.

Plusieurs études ont montré que les édulcorants ? basses calories peuvent être des outils utiles dans le contrôle du poids. Par exemple, une étude entreprise par le Dr George Blackburn et publiée au journal américain de nutrition clinique ( American Journal of Clinical Nutrition ), a étudié l'effet de l'addition d'aspartame ? un programme multidisciplinaire de gestion du poids. Cette étude a suivi une centaine de femmes obèses de 20 ? 60 ans qui ont été suivies pendant une période de deux ans. Dans cette étude l'utilisation de boissons contenant de l'aspartame a non seulement facilité la perte de poids mais a permis de garder la réduction du poids corporel sur un plus long terme.

En 2007, une étude publiée dans le journal médical Pediatrics a montré que l'emploi d'édulcorants dans les boissons a permis de maintenir et d'abaisser l'index de masse corporelle des enfants participant au programme - famille en mouvement -. Une autre étude publiée au journal des sciences alimentaires (Journal of Food Science) a constaté que les personnes qui ont utilisé des produits destinés ? réduire l'apport en calories (contenant des édulcorants ? basses calories) ont non seulement suivi un régime de meilleure qualité mais ont également consommé moins de calories que ceux qui n'ont pas employé de produits pour réduire les calories.

Le Dr Drewnowski constate que les taux croissants d'obésité ont été reliés ? la présence de sucre dans l'alimentation ou au contraire ? l'absence de sucre dans l'alimentation. Dès lors, dit-il, les consommateurs ont difficile de savoir qui croire.

En analyse finale, tous les experts en matière de santé conviennent que la perte de poids est la mieux réalisée par une combinaison de la réduction de l'apport calorique, d'un abaissement de la densité énergétique et de l'augmentation de l'activité physique. Dans tous les cas les édulcorants ? basses calories aident. Suggérer que les édulcorants ? basses calories font prendre du poids est, selon l'auteur, une attitude irresponsable qui a été élaborée ? partir d'expérimentations animales sur un petit nombre de rats de laboratoire.

article source



Publié le 13-02-2008







Si vous souhaitez faire une recherche complémentaire, copiez-collez un ou plusieurs ( recherche plus restreinte ) des mots ci-dessous dans google search ci-dessous

Voici les Mots clefs de cet article :
obésité , diététique

Google
 









Version pour Impression
[Zoom>

30-01-2012 - Premiers résultats de l'utilisation de cellules souches rétiniennes Lire

03-02-2012 - Percée majeure en génétique : cancer du cerveau chez l'enfant Lire

15-02-2012 - De nouveaux résultats soulignent l'importance des gènes synaptiques dans l'autisme Lire

20-02-2012 - Une micropuce implantable délivre un médicament à des femmes atteintes d'ostéoporose Lire

28-02-2012 - Microbes dans le liquide amniotique Lire

13-03-2012 - Augmentation du nombre d'enfants souffrant du trouble du déficit de l'attention et d'hyperactivité Lire

21-03-2012 - Système immunitaire de souris reconstitué à l'aide de cellules souches de personnes adultes Lire

29-03-2012 - Un type d'alimentation pourrait être responsable du faible nombre de spermatozoïdes Lire

17-04-2012 - Un moyen interne de réparer le cartilage Lire

30-04-2012 - Une molécule traite le comportement autistique chez la souris Lire

03-05-2012 - Pourquoi l'organisme réagit-il différemment, selon les individus, à un régime riche en graisse ? Lire

15-05-2012 - Les femmes âgées souffrant d'arythmie cardiaque sont plus à risque de subir un AVC Lire

30-05-2012 - Je mange parce que je suis déprimé et je suis déprimé parce que je mange Lire

06-06-2012 - Une procédure restaure le mouvement des pattes de rats paralysés Lire

18-06-2012 - Oestrogènes et risques cardiovasculaires chez les femmes ménopausées Lire

Plus de brèves




Informations Tags

© JMD