feed

Actualité médicale-Information-Prévention


Feed XML







Les réponses immunitaires contradictoires expliquent des effets thérapeutiques différents dans le traitement de l'arthrite rhumatoide

En utilisant un modèle humanisé de souris qui mime les effets de l'arthrite rhumatoide humaine (RA), les chercheurs ont découvert que les facteurs de croissance des protéines appelées cytokines dans le système immunitaire ont les deux actions pro et anti inflammatoires. Cel? explique pourquoi certains patients répondent ? une thérapie et d'autres non. En définissant les mécanismes impliqués dans les formes différentes de RA, les scientifiques espèrent guider les médecins vers des diagnostics individualisés plus précis et des thérapies plus efficaces qui ciblent les formes spécifiques de la maladie.

Les résultats ont été publiés on line dans le Journal of Clinical Investigation du 20 Octobre 2005. La recherche a été conduite au Lowance Center for Human Immunology at Emory University School of Medicine par les rhumatologues Cornelia Weyand, MD, PhD, et Jorg Goronzy, MD, PhD. L'auteur principal est le Dr Thorsten M. Seyler.

L'arthrite rhumatoide (RA) est une maladie chronique inflammatoire attaquant les articulations, l'os et le cartilage. La maladie autoimmune , RA, est caractérisée par une réponse immunitaire anormale dans laquelle le système immunitaire attaque le tissu sain, causant l'inflammation des articulations.

Selon le Dr. Weyand, il est nécessaire de devenir beaucoup plus sophistiqué, de comprendre que le RA n'est pas la m?me maladie pour tous et que lorsqu'on la traite on aura des résultats très divers. Les rhumatologues ont besoin de développer des outils diagnostiques pour cerner les différences chez les patients.

Les Drs. Weyand et Goronzy ont répertorié trois différents subtypes de maladie RA ces dix dernières années. Beaucoup de thérapeutiques actuelles pour traiter les patients RA sont basées sur les nouvelles connaissances. Les scientifiques explorent actuellement les différences des réponses immunitaires en utilisant leur modèle de souris. Deux protéines, connues sous le nom d' AVRIL et de BlyS, sont les cibles de nouveaux médicaments expérimentaux actuellement en phase d'essais clinique.


Publié le 10-11-2005

Fichier(s) complémentaire(s) ou connexe(s)

Une nouvelle approche pour le traitement des maladies auto-immunes Lire

Nouvelle thérapeutique approuvée pour le traitement des patients souffrant d'arthrite rhumatoide Lire

Lien entre l'arthrite rhumatoide et le cancer Lire






Si vous souhaitez faire une recherche complémentaire, copiez-collez un ou plusieurs ( recherche plus restreinte ) des mots ci-dessous dans google search ci-dessous

Voici les Mots clefs de cet article :
arthrite rhumatoide ,

Google
 
Version pour Impression
[Zoom]

13-03-2012 - Augmentation du nombre d'enfants souffrant du trouble du déficit de l'attention et d'hyperactivité Lire

21-03-2012 - Système immunitaire de souris reconstitué à l'aide de cellules souches de personnes adultes Lire

29-03-2012 - Un type d'alimentation pourrait être responsable du faible nombre de spermatozoïdes Lire

17-04-2012 - Un moyen interne de réparer le cartilage Lire

30-04-2012 - Une molécule traite le comportement autistique chez la souris Lire

03-05-2012 - Pourquoi l'organisme réagit-il différemment, selon les individus, à un régime riche en graisse ? Lire

15-05-2012 - Les femmes âgées souffrant d'arythmie cardiaque sont plus à risque de subir un AVC Lire

30-05-2012 - Je mange parce que je suis déprimé et je suis déprimé parce que je mange Lire

06-06-2012 - Une procédure restaure le mouvement des pattes de rats paralysés Lire

18-06-2012 - Oestrogènes et risques cardiovasculaires chez les femmes ménopausées Lire

Plus de brèves







© JMD