feed

Actualité médicale-Information-Prévention


Feed XML







Un test de dépistage du cancer colorectal pourrait sauver beaucoup de vies

Une utilisation largement répandue d'un simple test de recherche du cancer des intestins pourrait sauver des milliers de vies par an selon les experts. Le kit de diagnostic est en cours d'expédition aux hommes et femmes dans la soixantaine en Angleterre au titre de programme national de dépistage.

Le centre de recherches anticancéreux anglais a calculé qu'il pourrait y avoir 20.000 décès en moins les 20 prochaines années si 60 % des personnes recevant le test en faisaient usage. Si 80 % d'entre elles l'utilisaient 5.000 autres vies pourraient ?tre sauvées selon le schéma pilote. Selon le professeur Max Parkin, épidémiologiste ? l'institut Wolfsones ? Londres, la recherche est basée sur un scénario réaliste de 60 % de réponses.

En Angleterre il y a environ 35.000 cas de cancers de l'intestin diagnostiqués annuellement et plus de 16.000 personnes décèdent par an de cette affection. Le cancer de l'intestin est la seconde cause de décès consécutifs ? un cancer au Royaume-Uni.

Le kit permet aux personnes de collecter des échantillons fécaux chez eux et de les envoyer pour ?tre testés. Ce test recherche la présence de sang dans les selles. Si le test est positif les personnes seront alors invitées ? faire pratiquer une colonoscopie.

Dans beaucoup de cas de petites excroissances précancéreuses détectées par colonoscopie pourront ?tre enlevées et le cancer de l'intestin dès lors prévenu. Le test qui devrait se répéter tous les deux ans, est capable de détecter la moitié des cancers, cependant les chercheurs ont retenu une estimation prudente d'? peu près 4 cas sur 10 pour leurs calculs.

Le test de diagnostic préventif du cancer colorectal (Hemoccult ou test de recherche du sang dans les selles) est en cours d'estimation également en France et en Belgique. En France l'hémoccult aurait un taux de positivité de 1.5 ? 2.5 %, une sensibilité de l'ordre de 50 % pour le diagnostic de cancer colorectal (43 ? 55 %), une spécificité de 96 ? 99 %, une valeur prédictive positive de 40 % pour une lésion néoplasique (cancer ou adénome) - 10 % pour un cancer, et 30 % pour un adénome.


Publié le 01-08-2007

Fichier(s) complémentaire(s) ou connexe(s)

Attaquer le cancer de la prostate par le cetuximab Lire

Réguler l'inflammation préviendrait le cancer du c?lon? Lire

La consommation de viande rouge est reliée ? la fréquence du cancer colo rectal Lire

Le stress professionnel, un danger croissant pour la santé Lire

Le gène Notch, accélérateur de la cancérogenèse colorectale Lire

Bénéfices limités du dépistage du Cancer du c?lon Lire






Si vous souhaitez faire une recherche complémentaire, copiez-collez un ou plusieurs ( recherche plus restreinte ) des mots ci-dessous dans google search ci-dessous

Voici les Mots clefs de cet article :
hémoccult , cancer colorectal

Google
 
Version pour Impression
[Zoom]

13-03-2012 - Augmentation du nombre d'enfants souffrant du trouble du déficit de l'attention et d'hyperactivité Lire

21-03-2012 - Système immunitaire de souris reconstitué à l'aide de cellules souches de personnes adultes Lire

29-03-2012 - Un type d'alimentation pourrait être responsable du faible nombre de spermatozoïdes Lire

17-04-2012 - Un moyen interne de réparer le cartilage Lire

30-04-2012 - Une molécule traite le comportement autistique chez la souris Lire

03-05-2012 - Pourquoi l'organisme réagit-il différemment, selon les individus, à un régime riche en graisse ? Lire

15-05-2012 - Les femmes âgées souffrant d'arythmie cardiaque sont plus à risque de subir un AVC Lire

30-05-2012 - Je mange parce que je suis déprimé et je suis déprimé parce que je mange Lire

06-06-2012 - Une procédure restaure le mouvement des pattes de rats paralysés Lire

18-06-2012 - Oestrogènes et risques cardiovasculaires chez les femmes ménopausées Lire

Plus de brèves







© JMD