feed

Actualité médicale-Information-Prévention


Feed XML







L'inflammation du tissu adipeux viscéral accélère l'athérosclérose chez les souris de laboratoire

Selon l'article des Drs Miuna K. Ohman MD et collaborateurs, du département de médecine interne et de la division de cardiologie ? l'université du Michigan, paru en janvier 2008 dans le journal médical Circulation, l'inflammation du tissu adipeux pourrait jouer un r?le important dans les co-morbidités liées ? l'obésité comme l'athérosclérose.

Dans l'expérimentation des graisses ont été transplantées chez des souris déficientes en leptine. La transplantation a produit des niveaux physiologiques de leptine et a prévenu l'obésité et l'infertilité des souris de laboratoire.

Cependant les dép?ts de graisses furent associés avec une augmentation de l'infiltration chronique par les macrophages identique ? celle observée chez les animaux obèses. L'inflammation des dép?ts de tissu adipeux transplantés fut régulée par les m?mes facteurs qui sont impliqués dans l'inflammation endogène des graisses.

Pour déterminer si l'inflammation adipeuse pouvait affecter la maladie vasculaire chez les souris, les dép?ts de graisses furent transplantés chez des souris déficientes en leptine. Le plasma de ces dernières recevant les transplantations de graisses a montré une augmentation du taux de leptine, de résistine en comparaison avec le plasma des souris témoins.

De plus les souris transplantées avec des graisses viscérales ont développé de manière significative plus d'athérosclérose en comparaison avec les autres animaux. Les transplantations de graisses sous-cutanées n'ont pas affecté les taux d'athérosclérose en dépit d'une inflammation similaire des tissus graisseux.

Le traitement des souris transplantées avec un médicament nommé pioglitazone a réduit l'athérosclérose induite par les graisses viscérales inflammatoires. Ce médicament n'a eu aucun effet protecteur sur l'athérosclérose en l'absence de transplantations de graisses viscérales.

En conclusion, les résultats selon les auteurs, indiquent que l'inflammation des graisses viscérales accélère l'athérosclérose chez les souris. Des médicaments tels que des thiazolidinediones pourraient ?tre une stratégie utile pour atténuer spécifiquement la maladie vasculaire induite par la graisse inflammatoire viscérale.


Publié le 01-02-2008

Fichier(s) complémentaire(s) ou connexe(s)

Des artères virent au vert avec une nouvelle technique d'examen de leur graisse Lire

Relation entre le taux de testostérone sanguin et la mortalité chez les hommes souffrant de maladies coronariennes Lire

Trois types de régimes sont également efficaces pour améliorer la circulation au niveau des artères cardiaques Lire

Effet de deux schémas thérapeutiques intensifs sur la progression de la maladie coronarienne Lire

Des gencives saines... pour des vaisseaux sains Lire

Percée en matière de prévention chez les patients à haut risque de récidives de maladies cardiaques Lire






Si vous souhaitez faire une recherche complémentaire, copiez-collez un ou plusieurs ( recherche plus restreinte ) des mots ci-dessous dans google search ci-dessous

Voici les Mots clefs de cet article :
athérosclérose ,

Google
 
Version pour Impression
[Zoom]

13-03-2012 - Augmentation du nombre d'enfants souffrant du trouble du déficit de l'attention et d'hyperactivité Lire

21-03-2012 - Système immunitaire de souris reconstitué à l'aide de cellules souches de personnes adultes Lire

29-03-2012 - Un type d'alimentation pourrait être responsable du faible nombre de spermatozoïdes Lire

17-04-2012 - Un moyen interne de réparer le cartilage Lire

30-04-2012 - Une molécule traite le comportement autistique chez la souris Lire

03-05-2012 - Pourquoi l'organisme réagit-il différemment, selon les individus, à un régime riche en graisse ? Lire

15-05-2012 - Les femmes âgées souffrant d'arythmie cardiaque sont plus à risque de subir un AVC Lire

30-05-2012 - Je mange parce que je suis déprimé et je suis déprimé parce que je mange Lire

06-06-2012 - Une procédure restaure le mouvement des pattes de rats paralysés Lire

18-06-2012 - Oestrogènes et risques cardiovasculaires chez les femmes ménopausées Lire

Plus de brèves







© JMD