feed

Actualité médicale-Information-Prévention


Feed XML







Utilisation nouvelle de thérapeutiques anti-androgènes pour traiter certains cancers du sein résistants

Une étude anglaise de l'université de Cambridge, rapportée par le journal médical The EMBO Journal , de Juin 2011, montre que des médicaments destinés à traiter le cancer de la prostate pourraient également être utiles pour traiter certains cancers du sein.

Dans 30 % des cas de cancer du sein les traitements hormonaux utilisant le tamoxifène et les inhibiteurs d'aromatase sont inefficaces. La recherche suggère que certaines de ces tumeurs pourraient répondre aux médicaments utilisés dans le traitement de cancers masculins.

Chez les femmes, les cancers du sein peuvent être en relation avec la production hormonale des oestrogènes ( hormones féminines ). Chez les hommes le cancer de la prostate peut être lui, en relation avec les androgènes ( hormones masculines ). Des avancées thérapeutiques ont été faites dans le cas du cancer du sein en développant des médicaments qui interfèrent avec l'action des oestrogènes, arrêtant la progression de la tumeur. Il est plus difficile de traiter les tumeurs qui ne sont pas oestrogéno-dépendantes.

Les chercheurs du centre de recherche sur le cancer à l'université de Cambridge ont remarqué que certaines tumeurs oestrogéno-négatives étaient influencées par les hormones masculines. Les androgènes, comme la testostérone, sont typiquement associés au développement masculin mais sont également présents chez les femmes.

Selon le chercheur principal, le Dr Ian Mills, cette découverte importante suggère que les patientes oestrogéno-négatives pourraient potentiellement bénéficier de thérapies utilisées pour traiter les patients souffrant de cancer de la prostate.

Cependant pour le moment la recherche de laboratoire est, selon les auteurs, à un stade précoce. Il est néanmoins probable que cette thérapeutique pourrait s'appliquer à 5 % de tous les cancers du sein. Les femmes souffrant de cancer du sein estrogéno-négatif ayant peu d'alternatives thérapeutiques, il est urgent de trouver de nouvelles manières pour les soigner.


Publié le 29-06-2011

Fichier(s) complémentaire(s) ou connexe(s)

Cancers du sein : Découverte d'un marqueur du risque de métastases pulmonaires Lire

Nouvelle approche thérapeutique originale du cancer du sein triple-négatif Lire

Cellules graisseuses et cancer du sein : un mélange à risque Lire

Reproduction et environnement, une expertise collective de l'Inserm Lire

Des nanodiamants pour améliorer un médicament contre le cancer du sein Lire






Si vous souhaitez faire une recherche complémentaire, copiez-collez un ou plusieurs ( recherche plus restreinte ) des mots ci-dessous dans google search ci-dessous

Voici les Mots clefs de cet article :
cancers du sein ,

Google
 
Version pour Impression
[Zoom]

13-03-2012 - Augmentation du nombre d'enfants souffrant du trouble du déficit de l'attention et d'hyperactivité Lire

21-03-2012 - Système immunitaire de souris reconstitué à l'aide de cellules souches de personnes adultes Lire

29-03-2012 - Un type d'alimentation pourrait être responsable du faible nombre de spermatozoïdes Lire

17-04-2012 - Un moyen interne de réparer le cartilage Lire

30-04-2012 - Une molécule traite le comportement autistique chez la souris Lire

03-05-2012 - Pourquoi l'organisme réagit-il différemment, selon les individus, à un régime riche en graisse ? Lire

15-05-2012 - Les femmes âgées souffrant d'arythmie cardiaque sont plus à risque de subir un AVC Lire

30-05-2012 - Je mange parce que je suis déprimé et je suis déprimé parce que je mange Lire

06-06-2012 - Une procédure restaure le mouvement des pattes de rats paralysés Lire

18-06-2012 - Oestrogènes et risques cardiovasculaires chez les femmes ménopausées Lire

Plus de brèves







© JMD