feed

Actualité médicale-Information-Prévention


Feed XML Feed XML






Association entre le génotype de l'apolipoprotéine E et la paralysie cérébrale chez les enfants

Le génotype est le patrimoine génétique héréditaire de chaque individu. L'apolipoprotéine E (apoE) est une protéine dont le r?le essentiel est le transport du cholestérol. Un allèle est une version possible, différente, d'un gène. A un gène peut correspondre dans la population plusieurs allèles.

Il existe pour le gène de l'apolipoprotéine trois allèles fréquents appelés, e2, e3 et e4. L'existence du polymorphisme fréquent de cette protéine est déj? connu comme étant un facteur de susceptibilité génétique impliqué dans plusieurs processus pathologiques différents dont certaines maladies cardiovasculaires ( l'allèle e4 augmente le risque d'avoir un infarctus du myocarde ), et dont des maladies neurodégénératives comme la maladie d'Alzheimer.

Dans l'article des Drs Maxine M. Kuroda, PhD et collaborateurs de l'école de médecine de l'université Northwestern ? Chicago aux Etats-Unis, paru en février 2007 dans la revue médicale PEDIATRICS, les auteurs ont testé l'hypothèse que l'apolipoprotéine E, en particulier l'allèle e4 était vraisemblablement associé avec la paralysie cérébrale et que les enfants ayant des dommages neurologiques sévères avaient plus de chances d'?tre porteurs de cet allèle.

Les auteurs ont suivi 209 enfants souffrant de paralysie cérébrale qui furent comparés ? un groupe de contr?le. La sévérité des troubles moteurs fut évaluée et le génotype de l'apolipoprotéine E fut pratiqué. Le risque global de paralysie cérébrale lors de l'étude était augmenté de trois ? quatre fois chez les enfants porteurs de l'allèle e4 et était particulièrement élevé chez les enfants souffrant de quadriplégie ou de triplégie. L'allèle e4 fut également associé avec la sévérité de la paralysie cérébrale. Les enfants porteurs de l'allèle e2 étaient également ? plus grand risque de paralysie cérébrale.

Selon les auteurs ces données impliquent que l'apolipoprotéine e4 et e2 étaient des facteurs de susceptibilité ? provoquer des troubles neurologiques après un traumatisme cérébral périnatal.

[Référence - Lien ]

Publié le 24-02-2007



Fichier(s) complémentaire(s) ou connexe(s)

Déficit de développement chez les enfants nés avant 33 semaines de gestation Lire

Enorme diminution du risque d'accouchement prématuré par la prise d'acide folique Lire

Un nouveau dispositif améliore la marche des patients ayant eu une attaque cérébrale Lire

Nouvelle attitude thérapeutique de l'accident vasculaire cérébral ? l'hôpital Bichat Lire

Le sulfate de magnésium réduit le risque de paralysie cérébrale chez les enfants prématurés Lire

Lien possible entre une antibiothérapie et la paralysie cérébrale de certains enfants nés prématurément Lire






Si vous souhaitez faire une recherche complémentaire, copiez-collez un ou plusieurs ( recherche plus restreinte ) des mots ci-dessous dans google search ci-dessous

Voici les Mots clefs de cet article :
neurologie , paralysie cérébrale

Google
 





Version pour Impression
[Zoom>

30-01-2012 - Premiers résultats de l'utilisation de cellules souches rétiniennes Lire

03-02-2012 - Percée majeure en génétique : cancer du cerveau chez l'enfant Lire

15-02-2012 - De nouveaux résultats soulignent l'importance des gènes synaptiques dans l'autisme Lire

20-02-2012 - Une micropuce implantable délivre un médicament à des femmes atteintes d'ostéoporose Lire

28-02-2012 - Microbes dans le liquide amniotique Lire

13-03-2012 - Augmentation du nombre d'enfants souffrant du trouble du déficit de l'attention et d'hyperactivité Lire

21-03-2012 - Système immunitaire de souris reconstitué à l'aide de cellules souches de personnes adultes Lire

29-03-2012 - Un type d'alimentation pourrait être responsable du faible nombre de spermatozoïdes Lire

17-04-2012 - Un moyen interne de réparer le cartilage Lire

30-04-2012 - Une molécule traite le comportement autistique chez la souris Lire

03-05-2012 - Pourquoi l'organisme réagit-il différemment, selon les individus, à un régime riche en graisse ? Lire

15-05-2012 - Les femmes âgées souffrant d'arythmie cardiaque sont plus à risque de subir un AVC Lire

30-05-2012 - Je mange parce que je suis déprimé et je suis déprimé parce que je mange Lire

06-06-2012 - Une procédure restaure le mouvement des pattes de rats paralysés Lire

18-06-2012 - Oestrogènes et risques cardiovasculaires chez les femmes ménopausées Lire

Plus de brèves




Informations Tags



© JMD