feed

Actualité médicale-Information-Prévention


Feed XML Feed XML






Début des essais cliniques pour évaluer l'efficacité d'un vaccin contre le cancer du cerveau

Au centre médical et ? l'école de Médecine de l'université de New York ont débuté des essais cliniques pour évaluer l'efficacité d'un vaccin anticancéreux chez les patients souffrant d'un cancer du cerveau nouvellement diagnostiqué. Le but du travail sera d'évaluer l'effet de l'addition d'un vaccin après la thérapeutique standard comprenant la chirurgie et la chimiothérapie chez les patients souffrant d'un glioblastome multiforme.

Le vaccin, appelé DCVax-Brain, incorpore des protéines retrouvées dans les tumeurs des patients et est con?u pour attaquer les cellules cancéreuses contenant ces protéines. Selon le Dr Patrick J. Kelly, M.D., chef du département de neurochirurgie ? l'école de Médecine de l'université de New York ce vaccin est prometteur. Un vaccin anticancéreux comme celui-ci pourrait faire la différence en prolongeant la vie et en maintenant une bonne qualité de celle-ci. Selon le Dr Michael Gruber, M.D. Neuro oncologue, ce vaccin est une forme de thérapeutique individualisée très prometteuse.

En dépit de la chirurgie et de la chimiothérapie les patients souffrant d'un glioblastome multiforme ne survivent qu'environ 15 mois. M?me s'il ne reste que quelques cellules tumorales dans le cerveau après chirurgie, cela est suffisant pour qu'il y ait une récidive rapide. Ces tumeurs ne sont présentes que dans le cerveau et ne métastasient pas comme les autres tumeurs. Leur récurrence est locale mais on ne peut jusqu'? présent l'emp?cher.

Un vaccin anticancéreux pour le cerveau est une sorte d'immunothérapie, ce qui signifie que c'est l'organisme lui-m?me qui devra détruire les protéines trouvées dans les cellules cancéreuses. L'essai va enr?ler des patients de 18 ? 65 ans qui recevront dans un premier temps le traitement standard chirurgical suivi d'une irradiation et d'une chimiothérapie.

Le vaccin sera fabriqué ? partir des cellules tumorales de chaque patient. Lorsque la tumeur sera enlevée chirurgicalement elle sera envoyée au laboratoire o? les cellules tumorales serviront ? préparer le vaccin. De plus des cellules dendritiques, un type puissant de cellules immunitaires, sera obtenu et envoyé au laboratoire pour purification. Les cellules dendritiques sont capables de faire reconna?tre et détruire les cellules cancéreuses par le système immunitaire. Le matériel provenant des cellules tumorales du patient sera combiné avec les cellules dendritiques pour former le vaccin.

[Référence - Lien ]

Publié le 31-10-2007



Fichier(s) complémentaire(s) ou connexe(s)

Protéger des effets indésirables de la chimiothérapie contre le cancer du cerveau Lire

Un médicament renverse rapidement les symptômes d'Alzheimer chez les souris Lire

L'aspirine prise en routine chez les personnes en bonne santé peut être plus nocive qu'utile Lire






Si vous souhaitez faire une recherche complémentaire, copiez-collez un ou plusieurs ( recherche plus restreinte ) des mots ci-dessous dans google search ci-dessous

Voici les Mots clefs de cet article :
cancer du cerveau ,

Google
 





Version pour Impression
[Zoom>

30-01-2012 - Premiers résultats de l'utilisation de cellules souches rétiniennes Lire

03-02-2012 - Percée majeure en génétique : cancer du cerveau chez l'enfant Lire

15-02-2012 - De nouveaux résultats soulignent l'importance des gènes synaptiques dans l'autisme Lire

20-02-2012 - Une micropuce implantable délivre un médicament à des femmes atteintes d'ostéoporose Lire

28-02-2012 - Microbes dans le liquide amniotique Lire

13-03-2012 - Augmentation du nombre d'enfants souffrant du trouble du déficit de l'attention et d'hyperactivité Lire

21-03-2012 - Système immunitaire de souris reconstitué à l'aide de cellules souches de personnes adultes Lire

29-03-2012 - Un type d'alimentation pourrait être responsable du faible nombre de spermatozoïdes Lire

17-04-2012 - Un moyen interne de réparer le cartilage Lire

30-04-2012 - Une molécule traite le comportement autistique chez la souris Lire

03-05-2012 - Pourquoi l'organisme réagit-il différemment, selon les individus, à un régime riche en graisse ? Lire

15-05-2012 - Les femmes âgées souffrant d'arythmie cardiaque sont plus à risque de subir un AVC Lire

30-05-2012 - Je mange parce que je suis déprimé et je suis déprimé parce que je mange Lire

06-06-2012 - Une procédure restaure le mouvement des pattes de rats paralysés Lire

18-06-2012 - Oestrogènes et risques cardiovasculaires chez les femmes ménopausées Lire

Plus de brèves




Informations Tags



© JMD