Actualité médicale-Information-Prévention


Feed XML


Infos
Syndication
Contenus
Fil Santé



Relation entre la pilule de ménopause et le risque de thrombose


Les femmes ménopausées qui utilisent le traitement hormonal substitutif (THS) ont deux fois plus de risques de thrombose ( caillots sanguins). Cependant l'utilisation de timbres ou patchs destinés à fournir les oestrogènes n'augmenterait pas le risque selon le rapport du Dr Marianne Canonico, de l'Hôpital Paul Brousse, à Paris, paru dans le British Medical Journal de mai 2008.

Des études antérieures avaient montré que la prise de THS est associée à un risque accru de thrombo-embolie veineuse, un caillot de sang présent dans une veine; cette présence pouvant se révéler être mortelle.

L'équipe de chercheurs a examiné les données d'observation provenant de huit études et de neuf essais thérapeutiques randomisés. Elle a constaté que les femmes qui prennent la forme orale du médicament avaient 2 à 3 fois plus de risque de développer un caillot sanguin et que ce risque était significativement plus élevé pendant la première année de traitement. Si une femme était en sur poids ou prédisposée génétiquement à souffrir de caillots sanguins alors le risque était encore majoré.

Les auteurs ont constaté que les oestrogènes donnés sous forme de patchs n'augmentaient pas le risque. Pour ces auteurs ceci est probablement du à la voie différente d'absorption des oestrogènes. Cependant ces résultats doivent, disent-ils, être traités avec précaution car les données proviennent d'études observationnelles. Aucun essai randomisé et contrôlé n'a jusqu'à présent investigué le risque de caillots sanguins consécutifs aux oestrogènes absorbés de cette manière.

Le risque disparaît lorsque les femmes arrêtent de prendre les pilules hormonales. Selon certains commentateurs il est possible que l'usage des patchs soit à moins de risques que les médicaments pris par voie orale, mais comme les auteurs le soulignent eux même ceci demande à être confirmé par plus de recherches.

Selon le Dr David Sturdee, président de la société internationale de ménopause les femmes ne doivent pas être effrayées par la prise de cette thérapeutique parce que le risque absolu est en réalité très faible. La petite augmentation trouvée dans cette étude ne devrait pas décourager les femmes en bonne santé d'utiliser un traitement hormonal si nécessaire.

article source

Publié le 27-05-2008



Fichier(s) complémentaire(s) ou connexe(s)

Des sous-produits du cholestérol bloquent les bénéfiques cardiaques des oestrogènes Lire ( 17-09-2007 )
Reconsidération de la thérapeutique hormonale de ménopause Lire ( 10-08-2007 )
Le pamplemousse est relié au cancer du sein Lire ( 19-07-2007 )
Alerte concernant les médications dites hormones bio identiques Lire ( 28-01-2008 )
La diminution de fréquence du cancer du sein aux USA est reliée à la diminution de l'utilisation des hormones de ménopause Lire ( 18-12-2006 )





Si vous souhaitez faire une recherche complémentaire (copier-coller un ou plusieurs ( recherche plus restreinte ) des mots ci-dessous dans google search ci-dessous

Voici le(s) Mot(s) clef(s) de cet article :
ménopause , hormones ,

Google
 


















Version Imprimer

Zoom

27-05-2008
Relation entre la pilule de ménopause et le risque de thrombose
Lire Zoom

15-05-2008
Nouveau traitement prometteur des dysfonctions sexuelles érectiles
Lire Zoom

Brèves

16-04-2008
Prévalence de l'autisme chez les enfants nés prématurés
Lire Zoom

21-04-2008
La graisse abdominale pourrait être la source de l'augmentation de l'appétit
Lire Zoom

25-04-2008
Identification de nouvelles cellules cibles pour prévenir la croissance des tumeurs
Lire Zoom

02-05-2008
Certains produits de remplacement sanguins ne sont pas sans risques
Lire Zoom

07-05-2008
L'usage du narguilé dans les campus universitaires peut contribuer à augmenter les problèmes de santé publique
Lire Zoom

14-05-2008
Des lunettes spéciales améliorent la vue des patients souffrant d'hémianopsie
Lire Zoom

16-05-2008
Les cellules souches utilisées pour réparer les sphincters endommagés restaurent la continence urinaire
Lire Zoom

21-05-2008
Les problèmes sexuels peuvent être une alerte cardiaque
Lire Zoom